AccueilRechercherFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Histoire] Les Ombres d'Hadès

Aller en bas 
AuteurMessage
Maitre Dragon Noir

avatar

Nombre de messages : 14
Age : 26
Cercle : 116
Divinité : Feca
Guilde : Arcadie
Date d'inscription : 26/01/2008

MessageSujet: [Histoire] Les Ombres d'Hadès   Dim 27 Jan - 17:19

[hrp]
Comme promis, je met la suite du Rp de cet après-midi pour les interessés.
Je divise les chapitres par messages.
[/hrp]


Les Ombres d’Hadès

Chapitre I : Le livre


L’été venait de commencer, les oiseaux chantaient, le soleil brillait au-dessus de Londres, c’était le paradis. Il faisait environ 25° à l’ombre mais le temps n’était pas lourd, seulement humide.
Charlie était en train de jouer sur sa console bien tranquillement avec son verre de limonade et des biscuits pour tenir le coup toute la journée. Il était grand et il avait de longs cheveux tout ébouriffer.
Etudiant en médecine, il se passionnait pour la mythologie grecque.
Le facteur sonna à la porte.

- Bonjour monsieur, ce sont les livres que vous avez commandés à la bibliothèque…Vous pouvez signer ici s’il vous plait ? Merci, au revoir.
- Au revoir.

Charlie regarda attentivement le paquet. La note affichait 12 livres, c’était le prix exact du livre mais dans la pochette il y en avait 2. Un papier affichait : « Pour chaque livre acheté, un offert. »
Il les sortit de l’emballage, et commença à lire les titres.
Le livre qu’il avait commandé s’appelait « L’odyssée » et celui qu’il reçut avec s’appelait « Les Dieux grecs »

- Si c’est gratuit… pensa-t-il.

Il venait d’avoir ses 19 ans, il aimait lire et y passait des nuits.
Les livres rangés, il retourna devant sa console.


Dernière édition par le Dim 27 Jan - 18:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maitre Dragon Noir

avatar

Nombre de messages : 14
Age : 26
Cercle : 116
Divinité : Feca
Guilde : Arcadie
Date d'inscription : 26/01/2008

MessageSujet: Re: [Histoire] Les Ombres d'Hadès   Dim 27 Jan - 17:22

Chapitre 2 : Un mort qui ne l’est pas



Charlie venait de terminer le niveau 12 de son jeu. Alors que sa console chargeait le niveau supérieur, il se rendit compte que la nuit était tombée. Un frisson de terreur lui parcouru le corps.
- Maman ? Tu es-là ?
Lentement, il tourna la tête, un filet de lumière l’éblouit. Il ne comprenait pas pourquoi mais son regard était fixé sur ce point, quand soudain, une ombre le fit sursauter. Il se leva, une brise légère souffla sur son visage. Il tendit la main pour ouvrir la porte, c’est alors que sa maman lui répondit.
- Je suis dans la salle de bains.
Soulagé, il se rassit et recommença à jouer.
Après plus d’une heure, il sauvegarda et éteignit sa console. Il avait assez joué pour aujourd’hui.
Il alluma la télévision, c’était le journal parlé. Un reportage attira son attention :
« - La police vient de retrouver une personne, elle vit toujours mais elle n’a aucune réaction, c’est étrange, plus aucun réflexe, elle ne sait ni parler ni bouger. Nous en saurons peut-être plus après les analyses. »
Il pensa de suite à son père, le Docteur Charles Howards qui travaillait en tant que médecin pour une agence gouvernementale.
Il se leva, prit le téléphone et composa le numéro du bureau de son père.

- Papa ? Encore du boulot pour toi !
Souvent, dès qu’il voyait un cas suspect aux infos, il téléphonait à son père pour lui dire qu’il allait avoir du boulot, ce qui lui permettait de lui dire bonjour car ce dernier travaillait tard.
- Ha bon ? Comment est le mort ?
- Il est toujours en vie, mais il est raide comme un mort et sans réactions !
- Quel drôle d’affaire ! Bon, je te retéléphone après l’avoir examiné. A tout à l’heure
- A plus tard.


Charlie monta dans sa chambre avec ses livres. Il alluma sa chaîne hi-fi, se coucha dans son lit et il prit le livre qu’il avait reçu gratuitement. Il commença à le lire, le bouquin traitait des dieux de la mythologie grecque : chapitre premier : Zeus. Roi des Dieux
Il poursuivit sa lecture.


Dernière édition par le Dim 27 Jan - 17:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lii'Ya

avatar

Nombre de messages : 557
Age : 27
Cercle : 133.
Divinité : Crâ.
Guilde : Aucune.
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: [Histoire] Les Ombres d'Hadès   Dim 27 Jan - 17:25

[Transféré sur la bonne section. En provenance de la Taverne.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maitre Dragon Noir

avatar

Nombre de messages : 14
Age : 26
Cercle : 116
Divinité : Feca
Guilde : Arcadie
Date d'inscription : 26/01/2008

MessageSujet: Re: [Histoire] Les Ombres d'Hadès   Dim 27 Jan - 17:28


Chapitre 3 : A la morgue



Deux heures plus tard, le téléphone se met à sonner. Charlie, toujours absorbé par sa lecture, attend un instant pour voir si sa mère va décrocher, mais non! Il se lève, descend les escaliers, et arrivé près du téléphone, il dépose son livre pour décrocher.
La voix de son père retentit :

- Charlie, veux-tu venir voir le sujet ? Cela devrait t’intéresser.
- Okay, je viens!

Il se dirige vers sa mère.
- Maman, tu peux me conduire à l’hôpital, papa doit me montrer quelque chose. »
- Oui, bien sûr.

Ils sortent de la maison, prennent la voiture et se rendent à l’hôpital. La mère de Charlie se met en double file quelques instants, le temps que son fils sorte puis elle repart Charlie, quant à lui se dirige vers l’entrée.
Une fois à l’intérieur, il prend l’ascenseur qui s’arrête au niveau –2 et tourne à droite pour arriver face au bureau de son père. Il frappe à la porte puis il entre sans attendre de réponse. Dos tourné, le Docteur Howards fouille dans des dossiers.

- Papa ?
- Ah, Charlie, te voilà !
- Je suis parti tout de suite après ton appel.
- Tu as bien fait, je n’ai jamais vu ça de toute ma carrière !
- Que se passe-t-il ?
- La personne que la police a ramenée à le cœur qui bat, mais…!
- Attend, je ne te suis plus.
- On dirait que...

Le Docteur s’arrête un instant puis il reprend
- On dirait qu’il n’a plus d’âme !
Il se force à rire pour ne pas avoir l’air bête d’exprimer de pareilles idées
- Comment ça, plus d’âme ? Reprit Charlie.
- Oui, son cerveau ne fonctionne plus. Il n’y a que la carcasse !
- Montre-moi ! Papa.

Ils se dirigent tous les deux vers la morgue
- Le voici.
- Pourquoi est-il à la morgue ?
- Ils ont décidé de…

Il hésite un moment, et réfléchit à ce qu’il allait dire.
- L’euthanasier !
- QUOI ? ! Mais c’est un être humain !

Charlie visiblement énervé serre le poing.
- Viens le voir, tu comprendras.
Ils approchent tous les deux du corps nu couché sur la table. Il est très pâle et il n’a aucune blessure apparente. Charlie passe sa main au-dessus des yeux du corps qui restent ouverts, il lui tapote l’épaule, rien ne se passe. Il commence donc à le secouer légèrement puis de plus en plus fort. Le corps manque de tomber mais Charlie le rattrape en vitesse.
- Il ne bouge même pas !
- Je sais, lui dit son père.

Charlie a toujours, sans s’en rendre compte, son livre en main.
- D’où vient ce livre ?
- Je l’ai reçu gratuitement avec l’autre.
- Il parle de quoi ?
- Des dieux grecs.

Puis il ouvre le livre à une page.
- Il décrit tous les dieux de la mythologie grecque.
Il commence à lire à haute voix.
- Dans la mythologie grecque, Hadès était le dieu des morts. Il avait également une grande armée : « Les Ombres »
- Que sont les ombres ?

Charlie ouvre son livre a la page du lexique et lit la définition.
- Ombre : Fantôme d’une personne qui n’est pas passée de l’autre coté du Styx. Les Ombres ont la particularité d’être extrêmement puissante car quand elle passe au travers d’une personne, elle...
Charlie s’arrête net, son visage change de couleur. Avec un regard stupéfait, il se tourne vers son père qui lui demande :
- Qui a-t-il ?
Charlie termine de lire.
- Les Ombres ont la particularité d’être extrêmement puissante car quand elle passe au travers d’une personne, elle lui enlève son âme, et elle devient plus forte. La prophétie dit qu’elles ressortiront des Enfers, et qu’elles enlèveront les âmes des personnes, car chaque Ombre, ayant prit une âme, peut enfin passer le Styx et connaître ainsi le repos éternel.
- Et à quoi ressemblent-elles ces Ombres là ?

Charlie tourne la page où se trouvent des images et des dessins
- A ça !
Le dessin montre une grande cape noire avec un capuchon. On ne voie pas à l’intérieur, et la cape ne touche pas le sol.
- On dirait « l’Empereur » dans « Star Wars », sauf qu’elle ne touche pas le sol et qu’on voit pas son visage !
- Que pouvons-nous faire ? reprend Charlie
- Rien, on attend la suite.
- Quelle suite ?
- Je ne sais pas moi, la suite des évènements. Si c’est la fin du monde ou juste un accident de parcours
- Quand allez vous le « faire » ?
- Aujourd’hui.


Ils ont tous les deux un air tracassé. En regardant le corps de la personne, Charlie éprouve un sentiment de pitié mais aussi de peur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maitre Dragon Noir

avatar

Nombre de messages : 14
Age : 26
Cercle : 116
Divinité : Feca
Guilde : Arcadie
Date d'inscription : 26/01/2008

MessageSujet: Re: [Histoire] Les Ombres d'Hadès   Dim 27 Jan - 17:30

[hrp]
Lii'Ya a écrit:
[Transféré sur la bonne section. En provenance de la Taverne.]


Je m'excuse pour l'erreur commise, j'ai cherché ou je pouvais le mettre. Je trouvais cet endroit approprié.
[/hrp]


Dernière édition par le Dim 27 Jan - 18:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maitre Dragon Noir

avatar

Nombre de messages : 14
Age : 26
Cercle : 116
Divinité : Feca
Guilde : Arcadie
Date d'inscription : 26/01/2008

MessageSujet: Re: [Histoire] Les Ombres d'Hadès   Dim 27 Jan - 17:39

Chapitre 4 : Une visite inattendue


De retour chez eux, Charlie et son père ont un peu repris des couleurs mais ce n’est pas encore ça.

- Ca va les gars ? Vous n’avez pas l’air bien, s’écria Anne, la mère de Charlie.
- Ne t’inquiète pas maman, tout va bien.
- C’est le métier qui rentre, repris son père.
- Si vous le dites…


Anne est une grande femme, mince et belle. Elle est toujours souriante même dans les moments difficiles.
- A propos, j’ai reçu un coup de fil d’un monsieur très étrange… dit Anne.
- Qui était-ce ? repris Charlie
- Je n’en sais trop rien. Il parlait d’un cadavre qui n’était pas mort ou quelques chose ainsi.
Charlie regarde son père avec un regard effrayé. Son père est tout blanc.
- Ca va mon chéri ?
- Hem! Oui, oui. Ca va aller. Charlie, tu peux me suivre deux minutes s’il te plait.

Charlie s’exécute. Ils se dirigent tous les deux vers le garage.
- Charlie, il y a des choses que je ne t’ai pas dites !
- Va-y, je t’écoute.
- Bon voila, on va dire que le travail que je fais n’est pas connu de tout le monde…tu vois ce que je veux dire ?
- Heu…tu veux dire que ton boulot est secret ?
- En quelques sortes, oui.
- Et alors ?
- Le monsieur qui a téléphoné fait partie de la CIA. On ne peut pas le laisser avoir le corps. Tu comprends ?
- Oui, bien sûr.
- Ok, on rentre, reprit son père


Une fois rentrés, ils s’asseyent sur le canapé. Encore plus blancs que quand ils étaient rentrés, Charlie et son père ne bougent plus, ne parlent plus.

- Il a dit qu’il passerait dans la matinée. Dit Anne sur un ton indifférent.
- Qui donc ? S’exclame Charlie.
- Le monsieur qui a téléphoné. Il voulait passer à la maison pour te voir.
- Mais es-tu devenue folle ? Tu laisses venir chez nous n’importe qui sous prétexte qu’il veut me voir !
S’écrie Charles.
- Papa a raison maman, ça pourrait être n’importe qui…
- Très bien, j’y penserai à l’avenir
.

Il est cinq heures de l’après midi, quelqu’un sonne à la porte.

- C’est sûrement lui ! S’écria Charles.
- Oui, reprit Anne.
- Charlie, tu me laisses parler. Anne, tu ne dis rien non plus.
- Ok, reprit Charlie et sa mère en chœur.
- Je vais ouvrir, dit Charlie


Charlie se dirige vers la porte. L’ouvre. Un monsieur habillé tout en noir avec des lunettes de soleil et une oreillette est debout devant la porte.

- Bonjour, pourrais-je parler à ton père s’il te plait ?
- Entrez… Charlie s’écarte pour laisser passer l’homme.
- Bonjour monsieur, madame…


Il regarde Anne comme pour lui dire « bon maintenant tu dégages. Il fait de même pour Charlie. Ils exécutent.

- Monsieur, je suis venu vous trouver pour savoir où se trouve le corps…
Il remonte un peu sa veste pour montrer qu’il a une arme et la tapote de sa main.

- Désolé, je ne vois pas de quoi vous voulez parler.
- Ah! Bon ? Dans ce cas, je vais vous rafraîchir la mémoire.

Il sort son arme de son étui et tire dans un beau vase en porcelaine d’une collection rare.

- Je répète, où se trouve le corps de monsieur Radovski ?
- Je ne connais personne de ce nom, vous devez vous tromper de personne.

Radovski est le nom du cadavre. Charles le sait très bien. On l’avait dit au journal parlé.

- Très bien, vous ne me laissez pas le choix !
L’agent se dirige vers la cuisine où se trouve Charlie et sa mère. Il tire, on entend Anne crier.
Charles crie :
" Charlie ! Charlie ! ". Il arrive dans la cuisine et constate que personne n’est touché, il y a juste un trou dans la porte.

- Je vais le redire une dernière fois, où est le corps ? Dit l’agent en insistant sur chaque mot.
- Très bien, il est dans le bâtiment Kalinatek, au troisième étage.
- Merci.

Il sort de la maison et reprend la Limousine qui est dehors.
Charles regarde son fils et sa femme pour s’assurer qu’ils n’ont rien.


- Papa, pourquoi as-tu fais ça ?
- Le corps n’est pas au troisième étage mais au moins deux !
- Ils ne sont pas bêtes à ce point reprit Anne. On verra, de toutes façons, il est déjà mort, donc ça n’a plus d’importance !
- Ok.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maitre Dragon Noir

avatar

Nombre de messages : 14
Age : 26
Cercle : 116
Divinité : Feca
Guilde : Arcadie
Date d'inscription : 26/01/2008

MessageSujet: Re: [Histoire] Les Ombres d'Hadès   Dim 27 Jan - 17:45

Chapitre 5 : Kalinatek


Kalinatek est le bâtiment où travaille Charles Howards. C’est un grand building en plein centre ville. Toutes les vitres sont en verres, mais on ne voit pas a l’intérieur. Il y a vingt-neuf étages ; vingt au-dessus du sol et neuf en dessous. Il est entouré d’une série de gratte-ciel tout aussi moderne. Le premier étage est réservé à l’accueille et tout ce qui concerne l’administration, qui se poursuit sur cinq étages plus hauts. De l’étage 6 au 11, c’est les bureaux, où travaille trois cent septante employés. Des bureaux de quoi ? Personne ne le sait. De l’étage 12 au 20, c’est aussi des bureaux mais d’un autre genre, mais on ne sait pas non plus de quoi il s’agit. Au total, cinq cent trente employés travaillent sur les vingt étages du haut et deux cent nonante dans ceux du bas ou ce trouve l’hôpital privé de l’agence et autres, toujours aussi inconnu.
On peut qualifier ce bâtiment comme centre de l’espionnage anglais. Des rivaux de la CIA, sans nul doute.


- Vient Charlie, on retourne à l’agence, crie Charles en bas de l’escalier a son fils qui était retourné dans sa chambre et continuer sa lecture.
- Ok, je viens de suite.
Il se relève, éteint sa chaîne hi-fi, dépose son livre sur le bureau et descend les escaliers quatre à quatre et arrivé en bas, prend la clenche pour fermer la porte quand soudain, il entend un léger bruit derrière lui, tout en haut des escaliers. Il se retourne alors, regarde tout en haut et attend, pour voir si quelques chose se passe ou si c’est juste son imagination qui lui joue des tours. Cette fois ce n’est plus un bruit qui le surprend mais c’est une ombre, qui rompt la lumière que laissent passer les fenêtres. Il décide alors de monter, persuader que quelqu’un s’y trouve.
Il monte les marche une à une, doucement, tout doucement. Il ne lui reste que deux marches, il tend sa main pour s’agripper à la porte restée ou verte, il s’apprête à tiré sur ses bras pour le ramener en hauteur quand …


- Charlie, tu viens ou quoi ? on n’a pas la journée…
- Oui je viens.


Il redescend en courant de peur de se retourner et de voir quelqu’un.

Arrivé la bas, ils prennent l’ascenseur pour monter au niveau 14. Le panneau d’affichage indique « Gestion départementale ».

- Il y a quoi ici ? Demande Charlie intrigué.
- Tu joues toujours a ton jeu d’espionnage ?
- Oui, pourquoi cette question ?
- Tu ne voulais pas être espion avant ?
Renchérit son père.
- Heu…. Oui, a quoi veux-tu en venir ?
- Ici, c’est la salle de briefing. On donne y donne les instructions pour que les espions partent en mission


Ils viennent d’entrer dans une salle sombre, avec un panneau d’affichage holographique entre deux piliers.

- Je te présente Carl, on va lui donner sa mission dans deux minutes. Il est chargé de s’infiltré dans l’agence de la CIA pour récupérer les données qu’ils nous ont volé à propos du cadavre. Quand je suis rentrer hier, le rapport que je venais de terminer avait disparu tout comme les archives.
- Qu’est ce que je viens faire là dedans ?
S’étonna Charlie.
- T’a mission a toi, c’est de rechercher les Ombres, me prévenir quand tu verras une mort suspecte à la télévision. Ok ?
- Ca marche.
- Bien, maintenant suis-moi, je vais te montrer la salle vidéo.
Pendant la journée, quelqu’un a filmé une chose étrange. Il voyait une ombre sur le mur du couloir de sa maison. Quand il est arrivé devant, elle disparut.
- Il y avait quelqu’un d’autre ?
- Non, il était tout seul dans la maison,
s’exclama Charles. Si non, il ne serrait pas passer au journal.

Une fois entré dans la pièce noir, il allume l’écran de télévision et le lecteur DVD. Charlie s’assit sur la chaise et appuya sur le bouton play.

- Là, l’ombre est au mur. Il se rapproche doucement. Voila, elle disparaît, commenta Charles
- Reviens un peu en arrière… Regarde, l’ombre se retire d’abord vers le haut puis vers le bas, comme si on tirai un drap…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maitre Dragon Noir

avatar

Nombre de messages : 14
Age : 26
Cercle : 116
Divinité : Feca
Guilde : Arcadie
Date d'inscription : 26/01/2008

MessageSujet: Re: [Histoire] Les Ombres d'Hadès   Dim 27 Jan - 17:52

Chapitre 6 : Un de Plus.



« Réveillez-vous, il est neuf heures » annonce le réveil de Charlie. Il se lève, s’habille et descend en bas.

- Bonjour ‘man.
- Ah Charlie, prend vite ton petit déjeuner, tu dois aller rejoindre ton père a l’agence !
- Pourquoi ?
Dit Charlie encore avec un œil dans le lit.
- Il ne m’a pas dit mais c’est très important.

Il mange, se lave et monte dans la voiture avec sa mère. A l’intérieur, il rencontre un dizaine de personne habillée en noir, sûrement pour un décès. Il vois son père sortir de l’ascenseur.

- Ah Charlie, je suis content que tu sois venu si vite… suis-moi !

Ils descendent au niveau –2, ou se trouvait le premier cadavre.

- Voici Carl ! S’exclama tristement son père.
Il tire sur le plastique qui était sur la table, laissant découvrir le corps de Carl, l’espion envoyer par l’agence trois jours plutôt.

- Il est mort de quoi ? Demanda Charlie.
- Exactement comme l’autre…Plus d’âme !

Charlie commence à palper le corps de ses mains. Il regarde un peu partout pour trouver des indices. Il passe sa tête au-dessus du corps de Carl, renifle deux coup puis retire sa tête.

- Il pue le vieux drap ! S’écrie Charlie en se tournant vers son père.
- C’est étrange, les habits que porte les espion sont lavés ici…

Charlie continue de fouiller, et remarque que Carl tient quelque chose en main. Il l’ouvre, et en ressort un morceau de tissu bleu – mauve.

- C’est quoi ? Lui demande son père.
- Je n’en suis pas sur… Y a-t-il un ordinateur avec Internet ici ?
- Oui, dans chaque bureau.
- Je pourrais aller sur ton ordinateur, je dois chercher quelque chose.
Demanda Charlie en insistant
- Oui bien sur.
Ils montent tous les deux dans le bureau de Charles. Charlie s’assit au bureaux et allume l’ordinateur. Dès qu’il est en état de fonctionner, il ouvrit une page de recherche, et tape « les Ombres ». Plusieurs images s’affiche à l’écran. Il clique sur une pour l’agrandir. Tend le morceau de tissu devant l’écran et sourit

- Pourquoi souris-tu ? Demanda son père un peu vexé.
- Le morceau de tissu vient de la cape d’une ombre, l’ombre qui a prit son âme !
- Je vais le faire analysé, je reviens


Une heure plus tard, Charles revient avec des feuilles en main.

- Regarde ceci, c’est très étrange.
- Attends voir, l’analyse indique que le tissu est à peine solide, il se rapproche très fortement d’un gaz rare. Tu crois que les Ombres sot gazeuses ?

- Je suppose que pour passer à travers une personne, elle doit être gazeuse.
- Mais le tissu alors ? S’étonne Charlie
- Il dois se dissoudre avec la chaleur du corps. Les fils qui servent à recoudre, c’est pareil…
- Ou trouve t-on ce gaz ?
- Attend, il ne se trouve plus dans la nature, il en reste quelques bombonnes dans des centre spécialisés qui se trouvent au….
Il s’arrête net. Charlie le regarde. Bizarrement, il s’attend à une mauvaise nouvelle.
- A l’agence de la CIA… Ils les ont volées, il y a des années. Ils avaient infiltrer un espion ici.
- Il faut les récupérer à tout prix !
S’exclama Charlie.
- Viens avec moi a la salle de briefing.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maitre Dragon Noir

avatar

Nombre de messages : 14
Age : 26
Cercle : 116
Divinité : Feca
Guilde : Arcadie
Date d'inscription : 26/01/2008

MessageSujet: Re: [Histoire] Les Ombres d'Hadès   Dim 27 Jan - 17:58

Chapitre 7 : Une grosse perte.


Huit espions se trouvent dans la salle de briefing. Tous ont un document en mains.

- Messieurs, l’heure est grave ! La CIA détient les flacons de gaz rare que nous avions. Ce n’était, jusqu'à présent pas une grande perte, mais le docteur Charles Howards et son fils ont découvert qu’il était peut-être la source des deux morts.

L’espion qui parle, était le plus âgé. C’est lui qui donne les ordre aux autres.

- Et je suppose qu’on doit allé les rechercher, s’écria un neuvième espion qui se tenait appuyé contre la porte.
- Bonjour John, repris le plus vieil espion.

John est le meilleur espion du groupe. On ne connaît pas son nom, mais quand on entend son prénom, on le craint.

- Je pars quand ? dit John d’un ton blasé.
- Maintenant ! Je croyais que tu ne viendrait pas alors j’ai appelé les autres. Tu pars à minuit, sois prêt !

Il était maintenant onze heure cinquante-cinq. John était en train de s’apprêter quand Charlie s’approcha de lui.

- Monsieur, faites gaffe ! Dit Charlie d’un ton inquiet.- Ne t’inquiet pas tant, je fais ça tous les jours !
- Non, ce n’est pas ce que vous croyez…
- Non, c’est vrai, pour une fois il est minuit.
John commence à rire.
- Vous allez y rester ! S’énerva Charlie.
- Et pourquoi ça ?
- Il y a des monstres, ils vous tueront !
- Des monstres ?! Tu regarde trop la télévision toi !


Il partit vers la salle de briefing. Charlie resta quelques minutes sans bougé. Il était sur que John allait mourir comme les deux autres.
Il rentra chez lui avec son père. Il monta au lit et s’endormit jusqu’au lendemain matin. Une fois levé, il repartit avec son père jusqu'à l’agence.


- Ah, Charles ! S’écria le vieil espion.
- Qui a-t-il ?
- Viens voir !

-
Il allèrent tous les trois vers la morgue
- Oh non, pas encore, s’écria Charlie.
Charles tira le drap qui recouvrait un corps posé sur la table.
- John ! s’étonna Charles
- Un de nos espion l’a retrouvé avec les flacons de gaz en main.
- Ils sont ou ?
Demanda Charlie.
- Les flacons sont en train d’êtres analyser.
- Non, n’y touché pas !
- Mais pourquoi ?


Charlie courut jusqu'au laboratoire. Les trois chercheurs étaient allongés à terre …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maitre Dragon Noir

avatar

Nombre de messages : 14
Age : 26
Cercle : 116
Divinité : Feca
Guilde : Arcadie
Date d'inscription : 26/01/2008

MessageSujet: Re: [Histoire] Les Ombres d'Hadès   Dim 27 Jan - 18:03

[hrp] Voila, c'est fini, je vous laisse imaginer une suite tongue [/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Histoire] Les Ombres d'Hadès   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Histoire] Les Ombres d'Hadès
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire des Marcheurs D'ombres
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Lames Aphya :: La salle commune :: Au coin du feu-
Sauter vers: