AccueilRechercherFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Kiriel [Mercenaire]

Aller en bas 
AuteurMessage
Tayuuya

avatar

Nombre de messages : 136
Age : 36
Cercle : 150
Divinité : Sacrieur
Guilde : Ed et les weiss
Date d'inscription : 06/10/2007

MessageSujet: Kiriel [Mercenaire]   Mer 24 Oct - 14:27

La stelle de pierre avait légérement été roulée sur le coté, ce seul détail trahissait la présence rescente de quelqu'un en ces lieux perdus. Tayuuya, agenouillée, effaca d'un souple geste de la main la poussière accumulée, terminait le travail involontaire de celui qui, trahissant le silencieux respect qui planait en ces lieux, avait remis a jour une épitaphe vieille comme xélor.


Nou ét ns reconn , nou ions com tu,
Anon m et in sible , nous étion ,
Liés pa le san ersé dan les arèn ,
Nous étions fr , au delà des fois,
Frère dans l'a versité, dans la renommée,
Au nom du seul, qui, jusqu'a la fin, lutta

Une partie des mots gravé n'avait pas résisté à l'usure, mais le texte restait déchiffrable. Tayuuya, probablement par son expérience du surnaturel, ressenti une forte aura, qui ne manqua pas la toucher. L'homme qui gisait ici avait eu une vie des plus riches, et cet épitaphe semblait traduire le respect, pour ne pas dire l'adoration qu'avait pu lui vouer certains de ses disciples.

Un leger murmure, trahissant sa propre présence, traversa l epaisseur de la dalle pour caresser la plante de ses pieds. Le nerf transmit l information et, le cerveau en alerte, elle bondit a l arriere de la stelle, face a l entrée du caveau.

Un sram, surgissant de la penombre de la tombe, scruta en gravissant les marches les alentours du cimetiere. Ce facies, marqué par la rage la renseigna sur une chose : cet homme n etait pas le responsable du pillage recent que laissait deviner les multiples traces qui couraient autour d eux. Ces profanations pouvaient etre l oeuvre de tellement de va-nu-pied, qu elle compris qu il etait plus proche d une victime que d autre chose.

Une victime qui reclamait vengeance, son espression le hurlait a la face du monde.

L instinct, ou peut etre une premonition, quelque chose qui n avait jusqu alors alerter aucun de ses 5 cinq sens, la prevint du danger une seconde avant que la pointe de la dague ne s enfonce dans son dos.

La voie du sram, noire, menacante, s eleva de toute les directions a la fois.


Tu va lentement déposer la lame que tu tien caché contre ton ventre sur le sol, et me dire ton nom.

Elle sera les dents. Elle ne pouvait tenter une cooperation, l homme s etait rendu invisible, et le lancement de ce sortilege necessitait une grande precision. Impossible de savoir si il se tenait dans son dos, ou de biais, tenant sa lame sur le coté.

Son regard croisa celui du double, et sa memoire se fit echo des nombreuses rumeurs qui circulaient depuis peu dans le tout amakna. Un clan de mercenaire avait réapparu au grand jour, et elle choisi de mentir. Son nom était mélé a certaine affaire sordides, aussi par prudence, elle prefera se proteger d un quelconque contrat qui aurait pu avoir été mis sur sa tete.


Kiriel, murmura-t-elle.

La pression exercé par la dague disparue soudainement.


Les pilleurs de tombe ne lisent jamais les epitaphes.

Un soupir de dépit se fit entendre a un metre d elle, et sa reaction fut prompte. Elle attira le corp invisible du sram a elle, et laissa monter en elle la puissance de sa punition. Elle se retint de laisser libre court a son attaque, sachant qu elle dominait desormais la situation d une main experte.

Un sarcasme plus qu un rire s echappa des levres du sram. Elle sentit contre elle les os se detendre, sensation des plus curieuse pour un etre fait de chair et de sang. L homme semblait trouver la situation drole, lui qui, quelques secondes auparavant, s etait montré si rusé et si proche de lui oter la vie.


Tu semble parfaitement taillé pour le combat, tu pourrai faire partie de notre clan ...

Le rire s estompa peu a peu, et le ton de l homme redevint serieux, et menacant.

Je t ai peut etre jouer un mauvais tour, mais tu te venge bien, laissons donc la notre petit incartade, veut tu?

Il reapparu en prononcant ces paroles, et la vision d"un crane si proche de son visage la fit bondir en arriere.

Tu est ici en presence du dernier refuge de notre mentor a tous. Prend garde de respecter cet endroit. Tu pourrait en tirer quelques enseignements.

L homme fit disparaitre son double, puis se dirigea vers l' entrée du caveau qu il referma d'une forte poigne. Un parchemin chu d'une des poches de sa tunique, que le sram ne remarqua pas. Il repris sa route laissant la sacrieuse seule face a son destin.

Au bout d un certain temps, alors que l'homme avait disparu derriere un dédale de pierre tombales, elle saisi le parchemin et le parcouru des yeux.


Les Erynies, songea-t-elle.

Il relatait les origine de ce clans, et la chute de leurs premiers membres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Kiriel [Mercenaire]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Funeste [Mercenaire & Roublarde]
» Azrayen [mercenaire]
» Chryses de Sybrondil [Marchand et mercenaire] [KATASTROPHE]
» Mercenaire plvling
» Ayala [vagabonde, mercenaire, espionne] FINI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Lames Aphya :: La salle commune :: Au coin du feu-
Sauter vers: