AccueilRechercherFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 [Pas comletement ouvert^^] Comment Suu rejoignit les Lames Aphya

Aller en bas 
AuteurMessage
Suuchine

avatar

Nombre de messages : 43
Age : 35
Cercle : 103
Divinité : Sacrieur
Guilde : Opossum
Date d'inscription : 21/06/2008

MessageSujet: [Pas comletement ouvert^^] Comment Suu rejoignit les Lames Aphya   Lun 29 Juin - 8:18

Tout est calme dans Bontâ, il est 18h, la lumière commence tout juste à changer de couleur. Soudain une sacrieuse sort en courant d'une chaumière du quartier des Boulangers, suivit de près par un Enirispa plutôt... comment dire?... Paniqué.
- Dépêche toi Peck, Lulu et son petit ne nous attendront pas!
- Qu'est ce que tu crois que je fais?!
Ce sont Suuchine et Pecker qui viennent d'apprendre que l'une de leurs dragodindes est sur le point de mettre bas dans l'étable de Bontâ.
Lorsqu'ils arrivent, Lulu à déjà commencé le "travail" et elle à l'air assez énervé.
- Bon mon chéri, va me chercher de l'eau chaude et rassure le gardien de l'étable, je suis là tout va bien se passer.
Pecker ne demande pas son reste mieux vaut ne pas énerver une sacri (surtout celle-ci) dans ce genre de situation.
Suuchine s'approche du box de sa dragodinde, elle est sauvage et même les heures que la sacrieuse à passées à l'élever n'ont pas su endormir son instinct.
Elle lui parle doucement, elle voit le vent, elle sait le faire jouer à travers ses mots pour calmer la bête.
Effectivement quelque minutes plus tard, Suuchine est accroupie au près de Lulu, et tout en continuant de murmurer, elle commence à caresser le ventre tendu de l'animal, d'abord doucement puis plus fort, pour l'aider dans son effort.
Quand Pecker revient, un quart d'heure plus tard, il est chargé comme une mule, la bassine d'eau chaude qu'il ramène est aussi grande que lui... ou presque.
La sacrieuse sourit: "heureusement qu'il a été bénit pas Iop celui-là" pense-t-elle.
Il pose non sans peine, la bassine à côté de Suuchine, qui continuant de calmer la dragodinde, permet à son mari d'approcher.
- Merci mon chéri.
- De rien, lui répond il dans un souffle, tu t'en sort bien on dirait..
- Le vent de Sacrieur peut faire des miracles.
Elle a à peine prononcé ces mots qu'elle sent tous les muscles de Lulu se tendre d'un seul coup.
- Ça y est, elle va mettre bas, tiens toi près tu ne verras pas cela tous les jours.
A ces mots, elle s'approche de l'arrière train de la bête pour recueillir le petit.
Elle aperçoit alors une minuscule patte puis une autre, le corps apparait, et enfin une toute petite tête... il est né.
Ses yeux sont encore tout fermés. Elle contourne alors Lulu pour aller poser son petit auprès d'elle, mais celle ci est loin d'avoir fini. Alors que Suuchine s'agenouille doucement prendre le dragopoussin à sa mère, elle entend Pecker:
- Y en a un autre!
- A toi mon chéri, je ne serais pas la à temps pour la "réception".
- Mais... Mais comment je vais faire?!
- Ne t'énerve pas tu as juste à accompagner le petit pendant qu'il sort, et éviter qu'il tombe ou ne reste coincé.
Et le second petit fait son apparition.
Pecker le tend à Suuchine, les yeux pleins d'admiration pour la petite chose qu'il tient dans ses mains.
- Fiouuu, soupire Suuchine, on va pouvoir renter. Lulu occupe toi bien d'eux jusqu'à demain matin...
Mais tout à coup, elle bondit en souplesse à l'arrière de la dragodinde pour recueillir le dernier petit.
- Et bien, ma belle, je n'en espérais pas tant, trois dragopoussins pour ma première naissance!...
Pecker la prends dans ses bras. Les trois dragopoussins sont pelotonnés sous l'aile de leur mère, déjà endormie après ce dur effort.
- Rentrons à la maison, tu as l'air épuisé toi aussi, dit il.
Suuchine acquiesce et ils quittent l'étable.
La nuit est tombée, le vent s'est levé.
- Au fait, demande Pecker, la bassine d'eau chaude elle a servit à quoi?
Avec un sourire elle lui répond:
- A te calmer mon amour.
Et avant qu'il puisse rétorquer quoi que ce soit, elle l'embrasse.
Suuchine et Pecker rentrent éreintés.
La première naissance aura été mouvementée.

Cette nuit là, la Sacrieuse fait un rêve; un rêve dans lequel Sacrieur, sa déesse lui apparait.
Elle lui révèle qu'elle l'a longtemps observée, et que les évènements de sa vie et surtout les rencontres qu'elle a fait, sont sur le point de bouleverser son existence.
La sacrieuse écoute bouche bée, sans vraiment réaliser ce qui lui arrive.
Sacrieur ajoute que parmi ces rencontre, certaines se sont liées et que certaines personnes pourraient avoir besoin de ses talents, tel le calme dont elle a fait preuve durant la soirée.
La divinité prononce alors un mot "Aphya" et elle s'évanouit dans la brume des rêves de sa disciple.
La jeune femme se réveille en sursaut, elle est trempée et son cœur bat à tout rompre. C'est la première fois de sa vie que Suuchine, lui semble-t-elle, entre en contact quasi directe avec sa Divinité.
Doit-elle la croire, ou n'est ce qu'un rêve sans importance?
Elle décide de se rendormir et d'y réfléchir à tête reposée le lendemain matin. Mais continuellement jusqu'à l'aube va résonner le mot "Aphya" dans toutes les fibres de son être.
Le lendemain, quand elle rentre de son entrainement quotidien une heure après le levé du soleil, seul Pecker est debout. Ryv et Khoren, les deux autres sacrieurs, et frères de Suuchine, sont encore en train de trainasser au lit.
- Alors Suu, cet entrainement? Dit-il en se retournant, mais soudain il se fige, le visage de la sacri est tendu à l'extrème:
- Qu'y a t-il? lui demande t-il inquiet.
- Rien, rien... Enfin...
- Enfin quoi?! Tu es pâle comme la mort, que se passe t-il?!
La sacrieuse inspire profondément lui raconte le plus calmement possible, son rêve. Elle finit pas ce mot qui est encré dans sa mémoire "Aphya".
Pecker réfléchit cinq minutes, non ça ne lui dit rien, et sur ce il ordonne à sa femme d'aller se reposer. Celle-ci proteste, il y a le pain, les récoltes et Otomaï vient enfin de lui accorder la reprise de son entrainement.
Mais rien n'y fait, elle doit renoncer et aller s'allonger.
Elle entre dans leur chambre et ne tarde pas à sombrer, dans un sommeil agité, certes, mais malgré tout réparateur.
A son réveil, elle a les idées plus claires, elle décide d'aller en parler à Déhache, et de demander à Wu-Xia, le meneur de sa guilde son avis éclairé.
La scène se passe quelque part en Amakna, dans une maison à l'abri des regards indiscrets. C'est là que Suuchine a rendez vous avec son ami Déhache.
- Suu, tu es là?
- Oui Déhache
- Tu voulais me parler ?
- Oui en fait, j'ai fait un drôle de rêve cette nuit...
- Ah je vois, la drôlerie et moi ?
- Euh non... Pas vraiment, j'ai besoin d'avoir ton avis.
- Ah...Il semble déçu.
- A quel sujet ?
- En fait, tu vas trouver ça idiot, j'ai rêvé de Sacrieur.
- Ça arrive, j'ai déjà vu Eniripsa aussi. Tu avais rendu visite à Wu et à ses bouteilles la veille ?
- Non, dément-elle avec véhémence, j'ai juste aidé ma drago à mettre bas... Elle reprend son calme:
- Donc comme je te disais, Sacrieur m'a parlé en rêve. Mais c'était plus vrai que nature... et elle a prononcé un mot, que je n'avais jamais entendu auparavant.
Elle s'arrête, il lui semble que tout Amakna retient son souffle... Enfin elle reprend:
- Elle a prononcé un mot, un mot qui résonne encore dans ma tête. Le mot "Aphya"...
Et lorsqu'elle prononce le mot, une brise légère vient lui caresser le visage...
- Ça te dis quelque chose?
- Etrangement, oui
- Tu es sur?
- Je suis un Aphya, Suu
Suuchine abasourdie, ouvre de grand yeux ronds en entendant son ami prononcer ces paroles...
- Comment...? Mais... C'est quoi un "Aphya" comme tu dis?
- Nous exécutons les demandes de clients si ils y mettent le prix
- Qui ça nous?
Suuchine est encore sous le choc, elle a du mal à réaliser qu'elle va enfin donner un sens à ce mot...
- Nous, les Aphyas.
- Vous êtes une sorte de clan? lui demande-t-elle
- Nous sommes comme une grande Famille... Je sais, les Nephthys font la même chose... Les Nephthys, crache alors Déhache, Obéissants au roi Allister
- Oui Nephtys ça me rapelle quelque chose ça, j'en ai déjà entendu parler, c'est un clan de mercenaire.
Elle commence a réaliser que son ami lui a caché cette partie de sa vie, mais cela eclaire d'un jour nouveau ses nombreuses absences inexpliquées.
Déhache reprend:
- Ce sont eux qu'on reconnait pour cette tâche dans tout Amakna, mais dans l'ombre, nous les Aphya, avons la même fonction.
Seulement Nous sommes les meilleurs ajoute-t-il d'un air satisfait.
- Ah...
Suuchine remarque alors que l'expression de celui ci a changé, ses yeux se sont assombris, et sa voix est devenue plus grave:
- C'est une impression ou tu as l'air énervé quand tu parles d'eux?
- Effectivement je ne peux pas supporter les Nephthys, et c'est réciproque. Nous sommes rivaux pour ne pas dire en guerre...
- Mais dis moi, dans mon rêve Sacrieur m'a dis que je pourrais être utile aux Aphyas... mais tu peux me dire comment?
- Et bien ... Disons que tu pourrais verser ton sang pour notre cause.
- Je verse mon sang pour tout, tous les jours, j'ai l'habitude... Mais je ne comprends pas pourquoi Sacrieur m'a envoyé vers Vous?
- Peut être ta destinée est-elle d'aider ton prochain.
- Effectivement elle a sous - entendu quelque chose comme ça
- Ou peut être est-elle de nettoyer les WC ...
-...Attention Déhache, ton coté noir ressort et tu sais que quand il est là, tu n'es plus le même...
Suuchine se rappelle encore de sa dernière confrontation avec le ténébreux chevalier qui a pris possession de l'âme de son ami...
- Mon véritable côté noir t'aurait embroché à l'entente du mot Nephthys.
- Maintenant que je le sais j'éviterai de prononcer ce mot en ta présence.
Après quelques secondes de silence, Déhache demande à Suu:
- Suu, je peux te confier quelque chose ?
- Euh... oui, vas-y ? Au point ou j'en suis, pense-t-elle.
- Les dirigeants Aphya...
- Ah... parce que vous avez une hiérarchie en plus?
- Oui, et les "Cerveaux", comme nous les appelons entre nous, tu les connais sans le savoir...
- Je me doutais de quelque chose de ce genre, quand Sacrieur a sous - entendu dans mon rêve que "mes rencontres s'étaient liés"...
Un autre silence...
- ...Wu-Xia, Kragnamor, tu connais ?
- Mais ce sont les fondateurs de la guilde...
- Nous comptons aussi parmis nous la grande Khyrrazul
- Quoi?! Tu veux dire qu'ils sont les "Cerveaux"?! Et Khyrra aussi?!
Suuchine n'en croit pas ses oreilles, toutes les personnes à qui elle s'est attachée, sont plus ou moins liées à ce clan... Et elle n'en savait rien...
- N'ai pas peur d'eux, ils ne sont pas si sanguinaires. Sauf peut être Khyrra... Si en fait, il faut que tu aies peur de Khyrra, ça vaut mieux...
Déhache semble décrocher, à quoi pense - t - il...
- Pourquoi devrais-je avoir peur de Khyrra, je la connais depuis longtemps maintenant.
- Je la connais aussi, j'en ai peur quand même. Un seul énervement et *PAF* "apu"...
- Oui elle a le sang chaud, comme on dit chez les sacri.
Déhache semble avoir finie, mais devant le regard appuyé de la sacrieuse il demande:
- Oui ... Tu voulais savoir autre chose ?
- Si j'ai bien compris, toutes ces personnes sont des Aphyas?
- Oui, si tu veux de plus amples informations, Eorhlinghas, Tite-fée et Ecaman font également partie de la "Famille".
- Puisque Sacrieur me l'ordonne, je pense que je vais essayer de rejoindre vos rangs...
A cet instant c'est comme si la pièce elle même était devenue le vent, ça souffle de tout côté, mais Déhache semble ne rien remarquer... Puis Suuchine demande:
- Sais tu à qui je dois m'adresser pour ca?
- Remplis un formulaire et remets le moi, je le transmettrai.
- Très bien, je te prépare ça le plus vite possible... euh... Je pensais aller demander son avis au Meneur, mais je pense que je n'en ai plus vraiment besoin, vu ce que tu viens de m'apprendre.
- Etant donné que je ne suis qu'à l'essai et qu'il est un Cerveau, tu en apprendras surement plus de lui que de moi.
- Oui c'est sur... Je me demandais: votre "Famille" comme tu dis, elle est officielle? Ou vous êtes toujours dans l'ombre?
- L'ombre est le meilleur des terrains. Nous laissons les Nephthys s'occuper de la paperasse officielle et des entrainements bworks pendant que nous exécutons des contrats plus intéressant.
- Dans ce cas je te remercie, je vais enfin pouvoir dormir cette nuit, être visité par sa divinité est assez difficile à supporter... Surtout quand elle vous laisse un message, il est assez difficile de faire autrement que d'y penser continuellement.
- De rien, l'amie!
Et sur ces mots il disparait...
- Tiens?... Le vent se calme...
Elle se laisse envelopper par la brise et ajoute:
- Sacrieur est contente.


Dernière édition par Suuchine le Sam 4 Juil - 17:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://catz31100.multiply.com/
Suuchine

avatar

Nombre de messages : 43
Age : 35
Cercle : 103
Divinité : Sacrieur
Guilde : Opossum
Date d'inscription : 21/06/2008

MessageSujet: Re: [Pas comletement ouvert^^] Comment Suu rejoignit les Lames Aphya   Lun 29 Juin - 8:36

Soudain libèrée du poids de l'attente et de l'incertitude, ses jambes se dérobent sous elle et Suu se retrouve assise sur le sol, appuyée au chambranle de a porte, avant même de s'en rendre compte.
Ce que vient de lui confier Déhache l'a boulversée et avec la fatigue, c'est tout son corps qui subitement réagit, la forçant a un repos nécessaire...
Il fait nuit noire en Amakna quand la sacri emmerge, il pleut des cordes et des éclairs zebrent le ciel d'encre.
" - C'est bien ma veine... soupire-t-elle, bon je suis partie pour prendre une bonne douche, au moins ça va me réveiller..."
A ces mots elle franchit la porte de la petite chaumière et résolument prend la direction de Bontâ.

/HRP/ Je reprends la plume, pour de nouvelles aventures de Suu.
bonne lecture. /HRP/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://catz31100.multiply.com/
 
[Pas comletement ouvert^^] Comment Suu rejoignit les Lames Aphya
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ROSA] Comment avoir... Les Lames de la Justice ?
» Comment contrer un mumak?
» Annabuses, ou comment réussir son exam... , de A. Lasornette
» Comment mener la lutte contre la corruption en Haïti ?
» Bal costumé d'All Hallows' Even. [OUVERT À TOUS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Lames Aphya :: La salle commune :: Au coin du feu-
Sauter vers: