AccueilRechercherFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [ Rp fermé : Khy et Eorh ] L'odyssée vers l'est

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Eorhlinghas

avatar

Nombre de messages : 344
Age : 27
Cercle : 171
Divinité : Iop
Guilde : Ying Yang
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: [ Rp fermé : Khy et Eorh ] L'odyssée vers l'est   Lun 6 Oct - 13:49

Je... c'est vrai. Je ne dois pas perdre espoir, sinon l'aide que je t'ai promise ne servirait a rien et je t'handicaperai plus qu'autre chose.

Eorh regarda la sacrieuse dans les yeux, retrouvant peu a peu son courage tant le maléfice commençait a se dissiper.


Je ne peux jamais laisser a femme que j'ai toujours aimé dans les embarras parce que je faillis. Ça ne peut pas se passer comme ça... Je t'aime Khyrra, et j'ai fait le serment de t'aider, de te mener au bout de l'aventure et de te soutenir. Alors nous allons nous lever, et aller au bout de ce labyrinthe

La flamme de la fougue d'Eorh s'était ravivée, il embrassa vivement Khyrra et se leva, la poussant a faire de même. Il marcha d'un pas assuré, comme si le froid avait disparu. Il avança a l'instinct, tenant Khyrra par la main.

Quelque chose me guide, je sais toujours ou on doit aller, pas toi ? Enfin, plutôt, j'ai l'impression que la ou je vais, c'est la bonne voie.


Le labyrinthe fila ainsi aussi vite que si il avait été étrangement raccourci, redevant aussi classique qu'un labyrinthe lambda. Il s'ouvrit sur une énorme salle circulaire, avec un trône doré sur un piédestal d'argent en son centre. Sur le trône se tenait un être décharné, pale et rachitique, il était vêtu d'une tunique de velours rouge et noir, d'un chapeau pointu noir et portait un sceptre morbide avec douze cranes en son extrémité.


C'est moi qui t'ai fait venir, depuis Bonta. C'est mon pouvoir d'attirer les aventuriers a moi, pour les tuer, les briser, les détrousser... ou plus rarement les récompenser. Aujourd'hui vous êtes vivants, mais sachez que le temps de se reposer n'est pas venu.

La créature se leva, dégageant une immense aura de puissance, Eorh chuchota a Khyrra, tandis que la créature continuait son discours.


C'est lui. C'est lui qui dégage le pouvoir dont on a besoin.
-Je suis Monarque, le seigneur, créateur de ce lieu et ce lieu. Je suis l'objet de votre quête. Simplement, si je vous ai laissé en vie, et pas ajouté au charnier servant a décorer les plages de mon corps insulaire, c'est parce que le destin semble vous être favorable. Cependant, en bon démon que je suis, bien que retiré, je refuse de me plier au destin sans rien dire. Et je vous ai soumis a des épreuves mortelles. Ce n'est pas fini.

Il leva son sceptre.


Si vous echouez, je ferai de vous mes mignons. Toi ! La Sacrieuse ! Explique moi pourquoi je devrai donner mon fragment de pouvoir. Et ne te trompe pas. Sinon je tuerai le Iop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khyrra
Admin
avatar

Nombre de messages : 3008
Age : 35
Cercle : Spectre
Divinité : Sacrieur
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: [ Rp fermé : Khy et Eorh ] L'odyssée vers l'est   Lun 6 Oct - 16:33

Khyrra serra doucement le bras de son compagnon, autant pour le rassurer que pour se donner du courage face à l’être morbide qui leur faisait face. Si près du but, elle ne voulait et ne pouvait pas échouer pour quelques paroles mal tournées, une expression mal interprétée. Sans quitter Monarque des yeux, elle fit quelques pas vers lui avant de répondre d’une voix claire, bien que légèrement tremblante devant l’enjeu.

- Je suis là, accompagné d’Eorhlinghas que voici, pour une seule et unique raison. Ca n’est pas l’avidité d’une fortune ou d’un pouvoir qui motive ma venue.

A défaut de mieux, elle choisit de laisser parler son cœur. Qu’elle mente ou cache la vérité, et le démon le saurait, elle en était persuadée.

- J’ai besoin de la puissance que vous détenez pour sauver ma fille, cacher son existence aux yeux de ma déesse. Je ne veux pas qu’elle subisse les conséquences de mes actes alors qu’elle est innocente. Et je crains que Sacrieur ne soit aveuglée par sa soif de vengeance envers moi, ma sœur, et ma mère. Dusais-je y laisser ma vie…

Elle s’arrêta-là, haletante de s’être laissée portée par son émotion et sa sincérité, craignant que son discours ne satisfasse pas son interlocuteur. Que se passerait-il s’ils devaient périr ici tous deux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorhlinghas

avatar

Nombre de messages : 344
Age : 27
Cercle : 171
Divinité : Iop
Guilde : Ying Yang
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: [ Rp fermé : Khy et Eorh ] L'odyssée vers l'est   Mar 7 Oct - 20:23

Se téléportant au bas de son piédestal, Monarque avança doucement, comme un vieillard. Son corps n'était pas fatigué, mais le pouvoir qu'il portait était si intense qu'il devait le vivre non comme une bénédiction mais comme un fardeau afin de ne pas se faire consumer par celui-ci. Il regarda khyrra dans les yeux, et plongea au cœur de son esprit. Il huma avec insistance le pour et le contre latents dans cet esprit torturé et se téléporta a nouveau sur son trône.

Héhé, je ne vois pas d'objection a finir ma vie. Le destin semble être de votre coté. Simplement, le destin semble est cynique au plus haut point. Pour récupérer le pouvoir, je dois mourir, ce que je serai heureux de faire. Cependant, si je meurs, l'ile disparaitra avec moi en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, et vous êtes ici bien en dessous de la mer. Bref, soit vous mourrez écrasés, soit noyés ou soit de faim.


Il rit a gorge déployée


Rien de personnel a cela mais je me dois de faire ce pourquoi le destin vous a menés jusqu'à moi

Devant Eorh et Khyrra consternés, Monarque s'arracha du torse son propre cœur et le lança en direction du bas de son trône. Le cœur sanglant devint petit a petit un énorme rubis suintant de pouvoir corrompu et dégringola au sol. Monarque mourut en silence, devenant un tas de cendres qui se dispersa aussi vite qu'il était apparu.

Et quand est-ce qu'on connait une mort horrible ?


Eorh eut a peine fini de dire ces mots qu'une faille énorme s'ouvrit sous leurs pieds, il échappèrent de justesse a la chute, mais d'autres lézardes apparurent, laissant passer une eau froide sous pression. Très vite, tout s'effondra et devint trouble. Ils sombrèrent dans l'inconscience, liés par la main d'Eorh instinctivement accrochée a celle de Khyrra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khyrra
Admin
avatar

Nombre de messages : 3008
Age : 35
Cercle : Spectre
Divinité : Sacrieur
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: [ Rp fermé : Khy et Eorh ] L'odyssée vers l'est   Mer 8 Oct - 12:59

- Et quand est-ce qu'on connait une mort horrible ?

La première faillit les engloutir, mais ce ne fut que le début de l’enfer.

- Pas maintenant ! On n’a pas fini !

Tandis que tout s’effondrait autour deux et que l’eau montait à une vitesse prodigieuse, alimentée par des dizaines de geysers sortis de nulle part, la sacrieuse se focalisa sur l’éclat sanglant du rubis. La pierre dégageait une telle aura de puissance et de malfaisance qu’en temps normal, elle ne s’en serrait pas approché à moins d’une dizaine de mètres, mais là, elle avait d’autres préoccupations que sa propre sécurité. Elle se jeta en avant, ayant juste le temps d’empoigner le rubis avant que la main d’Eorh ne se referme sur son poignet et que tout se brouille autour d’eux.

C’était une chaleur dévorante, bien pire que mille forges assemblées, qui assaillait son esprit. Par un sursaut de volonté, Khyrra érigea une barrière mentale, rassemblant toutes ses forces et cette parcelle de surnaturel qui coulait dans ses veines pour briser l’assaut et peu à peu l’englober dans un semblant de contrôle. Se servant alors de cette puissance pour étendre ses perceptions, elle murmura les paroles d’un dernier sortilège avant de sombrer à son tour.

Le sable rugueux et le soleil ardent les tirèrent de l’inconscience. En ouvrant les yeux, la première chose que Khyrra put contempler fut la silhouette connue d’une cité portuaire fleurant bon la marée : Madrestram. Elle n’osa se demander quel pauvre bougre elle avait condamnée à une mort certaine en lançant son sort de transposition, mais le prix à payer pour revenir vivant de cette expédition lui paraissait bien maigre. Sans plus de remord, elle s’assura alors de la présence d’Eorh, toujours cramponné à sa main.

Lui n’avait pas encore repris connaissance, et elle profita de cet instant de faiblesse pour lui voler un baiser. Mais cela suffit pour ramener le iop dans le monde des vivants. Khyrra lui apparut blême et amaigrie, bien plus encore que lorsqu’ils se trouvaient dans le labyrinthe maudit. Maîtriser le rubis avait consumé ses forces, et elle ne parvenait pas encore à estimer l’étendue des dégâts. Son pouvoir propre lui apparaissait bien affaibli et elle adressa une rapide prière à Sacrieur pour qu’elle fasse au moins une fois preuve de clémence. Pour changer…


- Je ne pensais pas y arriver… Mais il faut bien avouer que ce mode de transport est bien plus rapide que la navigation.

Elle grimaça en tentant de se lever et chancela avant de retrouver son équilibre.

- Et beaucoup plus épuisant. Je ne sais combien d’années de vie j’ai grillé pour nous tirer de là, mais ce joujou est terriblement consommateur d’énergie. Viens, un ami habite dans le coin, je pense qu’il ne nous en voudra pas trop de nous incruster pour quelques jours, en souvenirs de vieux « bons moments » communs…

Quelques jours de repos leur furent des plus profitables, et après ce jeun forcé, ils firent honneur à la pitance pourtant ordinaire composée essentiellement de pain, de poisson et de bière de leur hôte. Mais depuis leur retour, tout semblait prendre une toute autre saveur. Panser leurs blessures et se refaire une santé furent ainsi leur principale occupation pendant cette période.

Pourtant, un petit matin brumeux les trouva attablé autour d’une carte enfouie sous divers parchemins raturés, où tous deux devisaient sur la suite des éventements.


- Il nous faut donc partir pour Gisgoul ? Y’a pas moyen de faire ça ailleurs ?

- Il faut un haut lieu de pouvoir maléfique pour utiliser le rubis, où il nous détruira. Il n’y a qu’au temple de rushu que nous pourrons agir sans risques.

- Sans risques ???

Khyrra manqua s’étrangler à ce seul mot.

- On est quasiment sous les murs de Brakmar là, et je te rappelle qu’on n’est pas vraiment aimé par là-bas… Et qu’on n’est pas non plus en mesure de repousser une armée à nous seuls…

Eorh sembla ignorer la réplique de sa compagne.

- Et il faudra amener Elystrae également pour…

- QUOI ??? Tu te fous de moi là !!!

La sacrieuse avait bondit sur ses pieds, faisant s’envoler une liasse de papier aux quatre vents. La fureur se lisait dans toute son attitude.

- Tu veux que j’emmène ma fille dans ce coupe-gorge ? Mais ça va pas la tête !

Le iop se contenta de la regarder fixement, gardant un calme impassible.

- Si tu veux la sauver, y’a pas le choix. C’est ça, ou tout ce qu’on a fait ne servira à rien…

A contrecœur, mais reconnaissant qu’Eorh avait raison, Khyrra se rassit.

- Quand partons-nous ?

- Il faut rassembler quelques accessoires, et après je t’accompagne pour aller chercher ta fille.

Khyrra le foudroyant d’un regard noir meurtrier.

- J’irai chercher Ely, SEULE.

Malgré l’amour qu’elle lui portait, elle ne pouvait se résoudre à partager le refuge sécuritaire où elle cachait sa fille avec lui.

- Occupes-toi de ton bazar de mystique, je m’occupe du reste. Et retrouvons nous dans 5 jours au zaap des landes de Sidimotes. Nous finiront le trajet ensembles.

La réunion se termina là, et ils se séparèrent peu après, chacun partant dans sa direction.


Dernière édition par Khyrra le Jeu 4 Juin - 14:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorhlinghas

avatar

Nombre de messages : 344
Age : 27
Cercle : 171
Divinité : Iop
Guilde : Ying Yang
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: [ Rp fermé : Khy et Eorh ] L'odyssée vers l'est   Ven 10 Oct - 17:37

Toujours aussi méfiante...

Eorh s'en alla et alla se reposer dans la chapelle de Rushu clandestine qui l'avait accueilli après son ostracisme de Brakmar. elle était vide et tombait en ruines. Elle n'avait plus rien de sacré depuis des années, mais c'était la qu'Eorh venait pour se ressourcer a chaque fois qu'il se sentait tendu. Le lieu lui enlevait toute agressivité pour la matérialiser autre part en invoquant des créatures terribles. Il s'en fichait. Il y avait longtemps qu'il avait perdu l'espoir d'un monde meilleur


Rushu, seigneur noir, prince du mal et de la magie noire, accorde moi le pouvoir de ta magie. Fais de moi ton intermédiaire pour ton obscur pouvoir. Laisse moi accomplir le rituel pour tromper les yeux de l'un de tes ennemis. Je t'en conjure, ô seigneur du mal.


La prière récitée, le rituel venait officieusement de débuter. La puissance noire afflua dans le corps d'Eorh. Mais il n'arriva absolument pas a se contrôler. Il subit les effets d'une terrible malédiction : il n'arrivait plus a dire la vérité. Et c'est avec la mort dans l'âme et une intense panique qu'il se rendit au zaap des Landes.

Khyrra ! Il n'y a pas de gros problème ! Je ne suis pas maudit et je ne suis pas obligé de mentir en permanence ! Inquiète toi, je vais faire du mal. Et on n'en aura pas fini ! Tout ne sera pas pour le mieux.

Eorh blêmit et fit une pause, il essaya de se concentrer


Surtout, ne me crois pas. Je suis en train de me moquer de toi... Ouuuui ! La situation n'est pas désespérée... Après tout ce que l'on a pas vécu, ce n'est absolument pas désastreux


Il se tut, espérant que Khyrra voie sa détresse plutot que le sens vicié de sa langue rebelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khyrra
Admin
avatar

Nombre de messages : 3008
Age : 35
Cercle : Spectre
Divinité : Sacrieur
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: [ Rp fermé : Khy et Eorh ] L'odyssée vers l'est   Lun 13 Oct - 19:10

La dragodinde émeraude et rousse, taillée pour la course et l’endurance, franchit le zaap de Sidimote d’un pas nonchalant, suivie de près par une simple bête de somme bien moins distinguée, mais chargée de lourds ballots. Sur son dos, une haute silhouette drappée dans une cape aussi blanche que la coiffe qui masquait son regard, répandant une douce et faible odeur de sous-bois humide, posait un regard inquisiteur et méfiant sur la zone pourtant déserte à cette heure matinale.

- Surtout, ne me crois pas. Je suis en train de me moquer de toi... Ouuuui ! La situation n'est pas désespérée... Après tout ce que l'on a pas vécu, ce n'est absolument pas désastreux.

- Il est marrant le monsieur, il dit n'importe quoi.

- Sois gentille avec lui, il dit toujours n'importe quoi, donc ne fais pas attention. Ce sont des histoires de grandes personnes.

Khyrra écarta légèrement sa cape qui masquait une petite fille de trois à peine, portrait craché de sa mère, le cheveux noir de jais en plus. Elle sourit légèrement pour masquer son inquiétude. Dès les premières paroles du iop, elle avait compris que quelque chose avait du foirer quelque part, et au vu des circonstances, elle devina qu'Eorh avait du faire joujou avec des forces le dépassant largement. Elle écarta sa monture du zaap en prévision d'autres arrivées, histoire de bénéficier un peu de calme.

- Ca a encore mal tourné, n'est-ce pas? Tu ne pouvais pas attendre que je sois là? T'es vraiment suicidaire et moi, je suis assez folle pour te suivre... et t'aimer.

Que pouvait-elle ajouter de plus? En l'état, elle n'avait aucun moyen d'aider le iop, si ce n'est lui prouver qu'elle comprenait son désarrois.

- J'espère que nous trouverons une solution à ton petit soucis d'ici la fin de cette aventure... As-tu ce qu'il faut?

Eorhlinghas acquiesça d'un mouvement de tête, et désigna sa propre monture attachée à un arbre un peu plus loin. Ils prirent alors la direction de l'ancien village de Gisgoul, coupant au plus court au travers des landes. Khyrra restait vigilante tout du long, une main sur les rênes tandis que l'autre allait successivement de sa fille pour la rassurer parmi ce paysage désolé, au marteau accroché à la selle de la dragodinde. Seule, ces lieux ne l'auraient pas plus inquiétée que cela, mais avec Elystrae à protéger, la sacrieuse restait plus tendue que la corde d'un arc.

Le temple de Rushu se dessina rapidement parmi les ruines noircies de suie du village ravagé. L'odeur de sang flottait sur les environs, annonçant clairement ce qui se terrait à l'intérieur. La fillette ne semblai nullement impressionnée par l'endroit et jetait des regards avides et curieux entre les pans de la cape que sa mère tachait de tenir au mieux fermée. Certes, elle avait été élevée au temple sacrieur pendant les absences de sa mère et avait perdu depuis longtemps la peur du sang, mais ça ne restait pas une raison valable pour Khyrra de la laisser se gorger d'un spectacle macabre.


- Nous y voila enfin. Je n'ose imaginer ce que tu nous a concocté...


Dernière édition par Khyrra le Jeu 4 Juin - 14:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorhlinghas

avatar

Nombre de messages : 344
Age : 27
Cercle : 171
Divinité : Iop
Guilde : Ying Yang
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: [ Rp fermé : Khy et Eorh ] L'odyssée vers l'est   Lun 10 Nov - 21:01

Un truc pas du tout sombre... tu me connais. Ah tiens, c'est fini. Ça tombe a pic, j'allais devenir dingue.

Eorh sortit le seau de sang pris aux bworks quelques jours plus tôt. Il le touilla un peu pour que la croute s'en-allât du dessus du liquide pour le moins répugnant.

Il va falloir faire des choses plus que répugnantes pour en avoir fini avec ça... Comme barbouiller un tas de choses avec ça.

Il ajouta des organes de bworks pilés a cette mixture. Les rituels de magie noire étaient salissant, a vrai dire, et celui la était un des pires. Il s'appelait, mais Eorh avait cru bon ne pas le mentionner, le rituel de la pestilence-diversion. Il consistait a amplifier, magiquement, une pestilence abominable pour détourner l'attention de tout ce qui aurait des sens : que ce soit magiques ou naturels.

Tiens, essaye de ne pas respirer l'odeur.


Il tendit un second seau rempli d'une substance marron a l'odeur extrêmement vomitive. Il commença a peindre un pentacle, puis un cercle reliant chaque branche de celui-ci. Comme il l'avait prévu, khyrra resta inactive, doutant des méthodes du Iop

Khyrra, je sais que ça fouette... mais aide moi
-Et je suis sensée faire quoi avec ce... cette... ?

Un sourire malicieux sur le regard, eorh donna un coup de pied dans le seau qui se renversa précisément sur la fillette, exposée par le sursaut de sa mère.


Maintenant, laissons faire le rituel.


Un nuage noir se leva dans la salle, alors que la magie démoniaque révélait l'odeur de chacun, celle de la fillette devint une odeur de mort. Le rituel faisait effet : quiconque chercherait a traquer la fillette, se heurterait a une pestilence infâme. Le pire des poils de dessous de bras d'un enutrof ayant couru brakmar-pandala emmitouflé et sous une canicule ne serait rien a coté. A coup sur cette pestilence serait une bonne protection contre la malédiction, parce qu'elle même en était une et d'une provenance qui n'en souffrirait pas négociation.

C'est bientôt fini.


Le nuage se dissipa, et toute trace de mauvaise odeur avait disparu ainsi que les liquides horribles. Khyrra put également constater le départ du rubis. Il ne laissa que quelques petits rubis dans l'endroit ou il était rangé


Autrefois, on utilisait ça pour marquer les bannis. Bienvenue dans notre monde petite, ça te tiendra en vie longtemps, je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khyrra
Admin
avatar

Nombre de messages : 3008
Age : 35
Cercle : Spectre
Divinité : Sacrieur
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: [ Rp fermé : Khy et Eorh ] L'odyssée vers l'est   Lun 10 Nov - 21:31

Soulagée, Khyrra s'agenouilla et serra sa fille contre elle. Maintenant, ils allaient pouvoir envisager un avenir un peu moins sombre, tous, sans vivre dans l'angoisse permanente que la fillette ne devienne une cible facile pour l'atteindre elle, ou ses activités peu reluisantes. Un jour oui, elle lui raconterait tout, son passé, sa vie de mercenaire puis de hors la loi, le mal comme le bien qu'elle avait fait. un jour... Pour l'instant, seul le présent et l'avenir comptait.

Elle embrassa Elystrae, ébouriffa ses cheveux, provoquant un éclat de rire cristallin, et la prit dans ses bras.


- Tu es le plus grand des trésors, tu es mon âme ma chérie. Que dirais-tu d'une grande maison plutôt que ce vieux temple poussiéreux empli de gens barbant pour habiter?

Du coin de l'œil, elle regardait Eorhlinghas, resté à l'écart pendant cette effusion de joie. Elle percevait son embarras, comme s'il se sentait étranger, indésirable. Il avait tant fait pour elles ces derniers jours...

Sa fille toujours dans les bras, elle approcha du iop.


- Et toi, accepterais-tu de venir partager mon humble demeure? Avec Theo, si lui le veux?

Elle baissa les yeux, la gorge prise par l'incertitude.

- Accepterais-tu de devenir... mon coeur?


Dernière édition par Khyrra le Jeu 4 Juin - 14:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorhlinghas

avatar

Nombre de messages : 344
Age : 27
Cercle : 171
Divinité : Iop
Guilde : Ying Yang
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: [ Rp fermé : Khy et Eorh ] L'odyssée vers l'est   Jeu 11 Déc - 15:53

Pourquoi pas... Oui, je dirais.

Sans plus de question, Eorh s'approcha et embrassa la sacrieuse. Au final, la boucle était bouclée. Elle avait duré des années, mais tout était a peu pres rentré dans l'ordre. En théorie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ Rp fermé : Khy et Eorh ] L'odyssée vers l'est   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ Rp fermé : Khy et Eorh ] L'odyssée vers l'est
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» [Odyssée] Vers le temple du Belier noir (Yukatan)
» La «frontière» est-elle carrément fermée entre Haïtiens et Dominicains même au Q
» Vol pour cause de portes non fermées
» Hidden Truth [ Partenariat ] Fermé
» Cœur ouvert, cadenas fermé ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Lames Aphya :: La salle commune :: Au coin du feu-
Sauter vers: