AccueilRechercherFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Des Origines de Suu

Aller en bas 
AuteurMessage
Suuchine

avatar

Nombre de messages : 43
Age : 35
Cercle : 103
Divinité : Sacrieur
Guilde : Opossum
Date d'inscription : 21/06/2008

MessageSujet: Des Origines de Suu   Lun 30 Juin - 9:08

Le soleil se couche, il embrase les champs qui s'étendent à perte de vue.

Marchant nonchalamment le long du chemin, ses cheveux longs écarlates flottent dans la brise...

Une fille de Sacrieur.

Sacrieur.... Drôle de nom pour une déesse vous ne trouvez pas?
Elle enfante des êtres qui donnent leur vie pour les autres, quelles que soient les souffrances, ils sont toujours prêt à se sacrifier et n'en deviennent que plus forts...

Elle est l'une d'entre eux.

Vous me direz comment fait elle pour sourire et apprécier un simple coucher de soleil avec une vie pareille?
Je vous répondrai simplement, elle n'a jamais connu que la souffrance alors elle n'imagine pas que sa vie soit si difficile pour le commun des mortel. Pour elle c'est normal.

Elle passe les lourdes arches qui marquent l'entrée de Bontâ, se dirige vers le quartier des boulangers et pénètre dans une petite habitation. C'est la seule chose que ses parents lui ont laissé à elle et ses frères, une petite chaumière munit d'un four à pain, et le savoir faire familial.

Ses frères, parlons-en, son jumeau Khoren, fainéant et pantouflard, qui ne sait toujours pas ce qu'il va faire de sa vie.
- Ça me désole... dit-elle dans un souffle en s'approchant du four.
Le pain chaud continue de poser sur les braises:
- Hummm! Ça sent bon...
- Tien! Tu es rentrée Suu? lança une voix chaude dans son dos.
C'est Ryv le cadet de la famille, "enfin plutôt prometteur le p'tit frère" pense-t-elle avec un sourire.
Il a tout comme son ainé choisit la voie de la Terre, mais contrairement à Khoren il sait s'en servir et est rapidement devenu un des meilleurs guerriers de Sacrieur.

- Oui j'ai un peu trainé en chemin, les champs sont magnifiques sous le soleil couchant, et la brise est tellement douce...
- C'est vrai que tu es Fille du vent...

Fille du vent, Suuchine, car tel est son nom a choisit la voie de l'Air.
Très capricieuse cette voie nécessite un apprentissage plus long que celle de la terre, et il faut également avouer qu'avec deux bêtes de sang à nourrir à la maison, ça laisse moins de temps pour l'étude...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://catz31100.multiply.com/
Suuchine

avatar

Nombre de messages : 43
Age : 35
Cercle : 103
Divinité : Sacrieur
Guilde : Opossum
Date d'inscription : 21/06/2008

MessageSujet: Re: Des Origines de Suu   Lun 30 Juin - 9:21

Il est près de minuit, la grande horloge qui trône au sommet de la tour de la milice de Bontâ va bientôt résonner dans toute la ville. La cité sommeil, pas un bruit ne trouble le silence, le ciel étoilé brille de mille feux.
Une ombre sort en silence de la petite chaumière, la cheminée fume encore, et un filet évanescent s'abime dans la nuit.
L'ombre se dirige vers les lourdes portes de Bontâ.

Des voix lui parviennent, d'abords sous formes de murmures, puis plus fortes. Ce sont les gardes de la portes qui reçoivent leurs ordres du Capitaine Starky. Elle s'approche, mais reste discrète, les militaires voient d'un mauvaise oeil les aventuriers qui, comme elle, sortent la nuit.
- Restez sur vos gardes, nous ne sommes pas à l'abri d'une attaque de ces maudits démons cette nuit, ils s'agitent beaucoup depuis un moment. Aussi soyez vigilant, et au moindre doute, faites signe à Hersa, elle saura quoi faire.
- Reçu mon Capitaine
A ces mots, les grades retournent à leurs postes, la nuit risque de leur paraitre très longue.
Quelques secondes plus tard, l'ombre reprend sa progression mais s'arrête subitement à l'angle d'une ruelle... Un bruit de pas se rapproche, doucement... Un pas, puis un autre...

- Alors Suu, on fait le mur?...
Suuchine fait un bond, mais se ressaisit rapidement.
C'est Hersa Griffe Sombre, l'héroïne de toute les petites Ecaflipes bontariennes, et au demeurant un très bonne amie de Suu. Elle s'assied contre le mur, mais regarde droit devant elle.
- Hersa tu m'as fichu la trouille, tu sais pourtant que si les gardes me voient je serais coincée... Suu reste cachée derrière l'angle du mur, et reprends doucement son calme.
- Excuse moi, dit-elle dans un souffle, mais tu sais bien que j'ai l'ouïe plus fine que la plupart de ces gaillards, et puis ça faisait un moment que je ne t'avais vu, j'ai sauté sur l'occasion.
- Oui, je suis désolée, le peu de temps que j'ai entre les récoltes et les cuissons, et mes deux frangins , je le mets à profit pour m'entrainer un peu, alors je sors la nuit pour profiter du vent."
- Le Vent, c'est ta drogue ça! Tu ne changes pas, mais tu sais, c'est pas comme ça que tu vas l'attraper...
- Ah, ah, ah... Très drôle... (l'humour Eca je vous jure)
- Si si je t'assure!...
Mais elle s'arrête et hume l'air...
- Tu vas voir Girle c'est ça? tu lui amènes ses réserves de pains?"
- Oui, elle est une des rares Brigandines à accepter que je squatte son aire d'envol contre du pain chaud.
- Bon OK, bouge pas je vais...

- Hé, Hersa! Tu parles toute seule maintenant?!
- Depuis quand ça te regarde Shere? Retourne à ton poste, et plus vite que ça!
Penaud le garde lui jette un regard lourd de sens et s'éloigne la tête basse.

- ... Je disais, reste là, je vais aller voir si tu peux prendre le passage par les murailles sans croiser un garde. Je reviens.

Quelques minutes plus tard, Hersa est de retours, elle fait signe à la Sacri. La voie est dégagée.
- Merci Hersa, passe à la maison, un de ses jours, qu'on puisse se voir autrement qu'en coup de vent... Et elle disparait.
- "Sacriair"!... tu parles d'une vie!

Sans bruit, Suuchine se glisse le long de la muraille, et soudain, s'évanouit à travers elle...
Elle ressort un peu plus loin, elle l'a traversée... Après avoir vérifié qu'elle n'était pas observée, elle s'enfonce dans les champs qu'elle avait quittée quelques heures plus tôt.
Le transporteur est bien là, un peu plus loin. Illuminée par quelques lanternes, une silhouette. Girle n'est pas endormie.
Profitant de la présence d'un Maitre Bolet juste à côté de l'aire d'envol, elle utilise un de ses sorts, et le pauvre se retrouve téléporté à l'endroit même où elle se trouvait quelques secondes auparavant. Le monstre désorienté se sauve en courant, pris de panique, devant le sourire espiègle de Suuchine.

- Psssst!
- Suu, c'est toi? demande une voix féminine.
- Oui, je peux monter?
- Vas-y pas de souci, le vent est vraiment parfait ce soir.
A ces mots, elle escalade l'échelle, et rejoint la pilote sur la plate-forme.
Le spectacle qui l'attends est époustouflant, Bontâ sous les étoiles... Et ce vent, quel bonheur...!
Les yeux perdus dans le firmament, Suuchine se laisse bercer par le souffle magique de Sacrieur...
- ...uu?
- ...
- Suu?
- Ah pardon... je crois que j'ai décroché.
- J'ai bien vu, répond Girle avec un sourire, alors tu as ce que je t'ai demandé?
- Oui oui t'inquiète pas, je t'ai amené une série de pain de ma dernière fournée, ils sortent du four et sont encore chauds, fait attention.
Suuchine lui tend alors le baluchon qu'elle portait
- Pas de problèmes!
Et à ces mots, Girle, plonge une main dans le baluchon, en sort une miche encore fumante, et la croque à pleine dent. Un sourire réjouti apparait alors sur son visage... Mais cela ne dure pas, rapidement, ses yeux s'arrondissent, et elle se met à hoqueter...
- HEY... HAUD...!
- Je t'avais prévenue, tiens bois ça, ça ira mieux après, et elle lui tend une petite flasque.
Girle la vide, et pousse un soupir de soulagement.
Ce genre de rencontre a lieu très régulièrement. Suuchine aime s'abandonner, caressée par le vent en compagnie de la pilote, qui est une des rares à savoir ce qu'elle ressent. Elle se laisse souvent emporter par le sommeil, bercé par la brise, dans un des hamacs de l'aire d'envol. Puis à l'aube, bien avant le réveil de Girle, elle rejoint les champs dans lesquels elle aime s'entrainer jusqu'au lever du soleil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://catz31100.multiply.com/
Suuchine

avatar

Nombre de messages : 43
Age : 35
Cercle : 103
Divinité : Sacrieur
Guilde : Opossum
Date d'inscription : 21/06/2008

MessageSujet: Re: Des Origines de Suu   Sam 4 Juil - 23:07

Girle dort encore ce matin là, quand Suu s'esquive de l'aire d'envol. Elle rejoint les champs pour sa séance d'entrainement quotidienne, les épouvantails sont moins agressifs lorsqu'ils sont mal réveillés.
En voilà justement un, parfait timing se dit elle, je vais pouvoir tester ma nouvelle arme. Elle est sur le point de dégainer quand soudain...
- Mais tu vas crever saloperie?!!!
En entendant ces mots Suuchine s'arrête net, immobile, son expression devient malsaine, son regard s'assombri. Quel iop est encore venu la déranger dans sa tranquilité matinale?
Ces quelques secondes d'inattention permettent à l'épouvantail épouvanté de s'enfuir, laissant la sacri seule dans son champ.
- Et comment je teste ma nouvelle dague moi?...
Elle soupire dépitée et tend l'oreille attentivement. Guidée par la brise de Sacrieur, elle s'en va résolument faire regretter ses cris à cet imbécile de Iop... (oups pléonasme^^)
A cet instant elle aperçoit deux minuscules pointes qui s'agitent frénétiquement au dessus des épis de blé. Ce n'est qu'en se rapprochant qu'elle reconnait l'intrus qui n'est en rien un Iop... Les yeux écarquillés par la scène qui se déroule devant elle.
Un pissenlit diabolique, déjà fort amoindri est en train de se faire piétiner... Enfin c'est peu dire puisqu'il se fait littéralement sauter dessus à pied joint. L'eniripsa s'acharne sur la pauvre fleur dont les pétales voles en tous sens.
Non, vous ne rêvez pas, c'est bien un disciple d'Eniripsa armé d'un marteau du bouftou qui tente de "planter" définitivement le végétal désormais inerte.
Retenant un éclat de rire, Suuchine s'accroupie et obseve maintenant très attentivement le combattant.
En effet il est très curieux de rencontrer des êtres de cette race avec un tel tempérament. Ils sont normalement connu à travers tout Amakna pour leur calme, leur sérénité et sont habituellement et traditionnellement guidés vers les carrières médicales...
Quand il s'arrête, considèrant son ennemi, enfin ce qu'il en reste, l'Eni arbore un sourire rayonnant:
- Ha Ha! Je t'ai eu sale bête!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://catz31100.multiply.com/
Suuchine

avatar

Nombre de messages : 43
Age : 35
Cercle : 103
Divinité : Sacrieur
Guilde : Opossum
Date d'inscription : 21/06/2008

MessageSujet: Re: Des Origines de Suu   Dim 5 Juil - 15:14

Rayonnant, comme le soleil qui a choisit cet instant précis pour se montrer, permettant à Suuchine de découvrir enfin son visage. Ses traits fins sont encadrés par une masse ébouriffées de cheveux couleur paille, il porte un gilet ouvert et un pantalon de toile brune. Et sur son torse on peut voir un tatouage représentant la marque de... Iop?...
La sacri s'interroge: Pourquoi un Eniripsa serait-il marqué par Iop?... Oh et puis zut, je vais lui demander, il ne va pas me mordre, pense-t-elle en souriant.
Elle se lève alors et d'une voix décidée mais rieuse dit:
- Et ben, il ira pas beaucoup plus loin celui là.
Elle a à peine le temps de finir sa phrase que l'Eni se tourne vers elle et brandit son arme en criant:
- Ah! Ah! Encore un ennemi!!!
- Euh... Non, pas vraiment, dit-elle en pensant: peut être qu'il mord quand même après tout...
Elle recule et soudain... Elle éclate de rire, elle vient de se rendre compte que le tatouage de l'Eni est plutôt... Artisanal...
L'Eni, interdit par la réaction de la Sacri enchaine:
- Comment oses-tu te moquer du grand "Pecker de Iop"? Tu me cherches?!
Le rire cristallin de la Sacri semble s'amplifier avec le vent et résonne dans la plaine.
- Non, Non... dit elle en pouffant, c'est juste... Ton maquillage... Hahaha! Et elle reprend de plus belle.
- Mais euh!... répond-il avec une moue boudeuse. Il se tord les mains, on a l'impression qu'il cherche à disparaitre, il se fait de plus en plus petit, déjà qu'il est pas grand...
Suuchine n'en peut plus, elle a mal au ventre tant elle rit, et il y a de quoi, le tatouage n'est qu'un horrible "barbouillage" de peinture rouge et blanche qu'il a du lui même s'appliquer sur le ventre.
- Désolée, hoquète-t-elle, mais... c'est vraiment... surprenant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://catz31100.multiply.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des Origines de Suu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des Origines de Suu
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Suivre ses origines
» Quand les origines refont surfaces
» Guildes (La quête des origines et Eldorado)
» Vos origines
» Vidéos - Pokémon: Les Origines.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Lames Aphya :: La salle commune :: Au coin du feu-
Sauter vers: