AccueilRechercherFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Khyrra
Admin
avatar

Nombre de messages : 3008
Age : 36
Cercle : Spectre
Divinité : Sacrieur
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Mar 15 Avr - 15:10

- Que faisiez-vous en plein milieu des plaines de cania ?

La question l'horrila aussitôt. Qui était ce type pour se permettre de les sauver, les enfermer et ensuite poser des questions? En d'autres circonstances, la sacrieuse aurait déjà réagi plus que violemment et l'individuu aurait vite ravaler sa morgue et ses paroles après une rencontre tout à fait amicale avec la grille de leur prison. Pourtant, Khyrra n'attaqua pas, elle n'était pas sucididaire au point de se lancer dans un affrontement perdu d'avance, elle préférait temporiser.

- Nous étions partis cueillir des champignons, mais le coin est plutôt mal fréquenté... Certains ne sont pas ppartageur en matière de récolte... Ils devaient vraiment tenir à leur omelette aux champignons, mais nous aussi... Ca a mal fini...

L'arrogance et le mépris transpiraient de ce petit discours, il n'était pas prêt de la faire parler. Pourtant, les yeux de la sacrieuse allaient et venaient rapidmeent entre l'homme et le plateau de nourriture. Son estomac grognait sourdement, son corps réclamait l'énergie nécessaire à sa restauration et le faisait savoir. pourtant, Khyrra hésitait. D'une part parce qu'elle ne voulait rien devoir à cet inconnu, y compris une bouchée de pain, mais surtout, elle craignait que la nourriture ne fut empoisonnée. Puis, après une longue tergiversation, elle tendit la main et ramena le plat vers elle avec un sort d'attirance. un sourire satisfait s'esquissa sur ses lèvres : sa magie revenait peu à peu et surtout, elle n'avait pas eu à s'approcher de leur interlocuteur. Sans quitter celui-ci du regard, elle se servit un morceau de viande et savoura le jus chargé de sang à peine cuit. Ne percevant pas d'effets secondaires imémdiat, elle fit glisser le plat jusqu'au iop qui n'avait pas laché un mot depuis un moment déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorhlinghas

avatar

Nombre de messages : 344
Age : 27
Cercle : 171
Divinité : Iop
Guilde : Ying Yang
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Mer 16 Avr - 2:14

Oh, des cueillettes de champignons... alors je suppose que je ne devrai pas vous révéler qui a préparé un superbe attentat contre vos deux vies, ce serait trop bête... A vous voir il n'aurait pas déjà agi...

Cyric n'aimait pas faire ça, mais il devait garder sa place stratégique, a Bonta. Le d"part d'Ahanselm avait été précipité, trop pour que ce soit l'œuvre d'une information trop peu importante. Non, quelqu'un de proche l'avait informé de la localisation de ses cibles. La version des deux mercenaires était des plus cruciales, une vérification serait faites, les infos seraient croisées, bref l'on saurait vite qui punir


Je suis de votre coté, vous savez. Je ne vous aurais pas sauvé, vous et vos montures, ni amené dans mon repaire. Bon, les barreaux sont pour vous proteger de mes soldats qui sortiront d'ici peu. Si vous êtes prêts a me faire confiance, qu'on puisse avancer un peu, et que vous me dites ce que contenaient vos ordres de mission, ou votre raison de présence la bas, je vous ferai partager mon savoir. Et croyez moi, vous n'êtes absolument pas perdant au change, si, contrairement a une relation amicale - non ce n'est pas empoisonné -, vous vous contentez d'une relation de saine méfiance

Le Iop restait plongé dans ses pensées, de sa témérité et de son emportement, il y avait failli y avoir deux morts de plus. Il repensait a Tann, si il avait été un sacrieur, il aurait été trait pour trait Theodred, c'est d'allieurs pour ça que le Iop tenait a sa montée en grade. Six mois que le Iop n'avait pas eu de nouvelles de son fils, rien d'alarmant mais hé, Eorhlinghas avait tendance a devenir plus coulant avec l'age. L'assassin de sang froid qu'il était devenait des plus agréables a l'occasion, avec de rares personnes, qui lui rappelaient d'anciens amis ou amours. Cela incluait Khyrra, son fils, la défunte Ssyler, son apprentie Earth et sa sœur Hamamelis. Emergeant de ses pensées, il prit un bout de pain et le dévora doucement, de peur qu'une blessure au ventre s'ouvre.

Merci Khy... Dis donc, Cyric, Ce serait bien que tu nous rancardes un peu sur ton grade et ton identité directe. Parce que c'est pas qu'on t'aime pas hein, c'est juste qu'on a pas vraiment élevés les porkass ensemble, alors bon, on va pas te raconter nos états d'âme en sens unique, pigé ?

-Malgré ton manque effarant de respect, je vais accéder a ta requête, je suis un agent double, infiltré a Bonta, œuvrant pour le compte de qui veut bien payer aux informations qui me passent sous le nez. Le plus souvent pour Brakmar. Et ces hommes sont ma garde rapprochée en terrain allié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khyrra
Admin
avatar

Nombre de messages : 3008
Age : 36
Cercle : Spectre
Divinité : Sacrieur
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Mer 16 Avr - 20:17

Circonspects, Khyrra et Eorhlinghas ne consultèrent du regard, sans un mot. Ils n’avaient pas besoin de ça pour arriver à la même conclusion : autant donner ce que l’autre comique voulait, ils n’avaient plus rien à perdre et papoter pouvait leur faire gagner un peu de temps. La sacrieuse prit tout de même le temps de se remplir l’estomac et vida la moitié du cruchon de limonade avant de reporter son attention sur leur illustre inconnu.

- Cyric donc… Inconnu au bataillon, et drôle de nom pour un type qui se prend pour un mort-vivant au milieu des goules. Chouette remix de la fameuse pièce de théâtre… Danse avec les morts, je crois bien, non ?

Peu à peu, elle gagnait en assurance, ce qui n’était pas forcément bon signe.

- J’en déduis donc que nous ne sommes pas loin de la cité sombre. Vu l’odeur, je ne dirais même pas loin du cimetière des torturés. En compagnie d’un traître en puissance. C’est magnifique ! Et pourquoi vouloir nous aider ?

Un silence s’imposa suite à cette question. L’homme ne semblait pas décider à satisfaire sa curiosité tant qu’elle ne lui aurait pas donné ce qu’il voulait.

- Tsss… Pas très causant… Soit. Pourquoi je me suis retrouvée perdue au milieu des plaines de Cania ? Et bien tout simplement parce que le subordonné que voici a requis ma présence suite à une attaque sur un convoi. La suite est encore plus simple : les abrutis dont vous avez du contempler les cadavres sont arrivés et ont voulu nous régler notre compte. Cela vous suffit-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorhlinghas

avatar

Nombre de messages : 344
Age : 27
Cercle : 171
Divinité : Iop
Guilde : Ying Yang
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Jeu 17 Avr - 11:19

J'ai mes raisons, qui ne vous regardent pas. La seule chose que vous devez savoir a propos de mon acte, c'est que sans lui les corbacs vous dévoreraient et se régaleraient de vos yeux. Je suis immergé de beaucoup dans vos affaires. Et je sais que vous avez été trahis, et le fait que l'on ne vous ait pas informés du tout de la présence d'Ahanselm induit que...

Cyric savait qu'il dominait la situation, il détenait désormais une information, relative, qui pourrait faire taire la sacrieuse. Mais il ne devait pas non plus en surjouer, sous peine de braquer la sacrieuse, alors il se contenta de glisser entre les barreaux un dossier. Ce dossier, de cuir noir, contenait une centaine de feuillets, décrivant un par un les membres du clan. Et surtout, il décrivait la these d'un complot au plus haut niveau, via la connaissance des contrats. Il manquait une piece maitresse, la these du complot restait vague

Lisez ce dossier, et quand vous serez décidés a me parler... vous saurez me trouver pour analyser qui et pourquoi vous avez été vendus. Ah oui, la porte n'est pas fermée

Sur ce, il disparut; Le iop se tordit et attrapa le dossier. Apres quelques minutes d'une lecture diagonale et hasardeuse, Eor tendit le dossier a Khyrra et resta coi quelques secondes. Il y avait sur le feuillet le concernant des informations les plus secrètes sur lui même. Ceux qui avaient rédigé ces informations étaient soient des proches, soit des supérieurs

Voila qui me laisse dubitatif, dit il après lui avoir laissé le temps de lire la thèse, tu y crois toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khyrra
Admin
avatar

Nombre de messages : 3008
Age : 36
Cercle : Spectre
Divinité : Sacrieur
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Jeu 17 Avr - 18:06

Khyrra feuilleta rapidement le dossier, s’attardant plus longuement sur la fiche la concernant puis prit le temps de relire trois fois la partie portant sur le soit disant complot. Elle en resta sans voix de longues minutes. Il y avait là des informations que personne ne connaissait, dont elle n’avait même jamais parlé, pas même à ses maris successifs, pas même à sa sœur. Quand au complot, aussi extraordinaire que cela puisse paraître au premier abord, cela ne l’étonnait pas tant que cela. Simplement, elle ne s’attendait pas à qu’un projet aussi complexe soit mis sur pied. La trahison et la manipulation avait toujours existé dans le clan, c’était parfois une question de survie, mais habituellement, les dissensions se réglaient de façon plus simple, par un combat opposant les deux parties, ou par quelques goûtes de poison pour les plus timorés.

- Oui j’y crois. Mais je suis abasourdie que cela ait pris cette tournure et cette ampleur. C’est réellement… tordu comme technique.

Elle referma le dossier et le rendit au iop.

- Je suis navrée, c’est moi qui étais visée, tu n’as été que l’appât sacrifiable. Maintenant, je veux savoir qui est derrière cette attaque, quel est le fourbe qui n’ose pas se mouiller pour se débarrasser de nous. Et je pense que ce type peut nous apporter quelques réponses, à défaut de nous aider ou nous donner la vengeance.

Péniblement, la sacrieuse se mit debout, flageolante sur ses jambes encore faibles.

- Et puis, vu notre état, nous ne pouvons pas nous permettre de moisir ici. Il va nous falloir des soins plus poussés, je ne tiendrais pas éternellement avec des pointes de flèches dans le corps et toi avec les tripes à l’air. Et ça n’est pas quelques spectres qui vont m’arrêter !

Décidée, elle prit son air le plus féroce et ouvrit la porte avant de faire un pas à l’extérieur de leur cellule. Que ce soit par peur ou plus certainement par obéissance aux ordres de leur maîtres, les choses s’écartèrent et laissa passer le couple. Ils suivirent le couloir, les étranges créatures sur les talons, les poussant à toujours aller de l’avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorhlinghas

avatar

Nombre de messages : 344
Age : 27
Cercle : 171
Divinité : Iop
Guilde : Ying Yang
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Mar 22 Avr - 23:30

Les ombres semblaient se dissiper au passage des deux guerriers blessés grièvement. Les formes spectrales se révélèrent difficilement, blafardes et mortelles. Le passage était étroit, de marbre noir toujours, tandis que les formes, êtres morts de toutes races au teint d'une blancheur morte, putréfiée, au regard de bêtes fuyaient les deux vivants. Un seul passage s'offrait a eux, il menait a une pièce tout aussi sombre a l'entrée, mais éclairée par une lumière mystique bleue, qui donnait une ambiance de magie ambiante, d'autant qu'après quelques mètres, la pièce se révélait être un véritable quartier général : dossiers, index et portraits jonchaient la pièce, les étagères et les tableaux.

Je ne vois pas notre sauveur...

Dit le Iop reprenant de l'assurance. La présence de Khyrra le rassurait, malgré leurs déboires e tant qu'aventuriers, qu'amants, que parents et qu'amis, il trouvait sa présence nécessaire. Ils avaient été, a son gout, plus complices que jamais depuis leur réconciliation. Il la regarda, et s'approcha délicatement d'une étagère, et en analysa le contenu

Compilation des bontariens impliqués dans les assassinats suspects d'Amaknéens et résumés de leur vies et de leurs relations, Compilation des conseillers d'Allister et de Fallanster, État de la garde et de l'entourage royal d'amakna. Principales personnalités de l'ombre Amaknéennes. En somme, ce type est bien au courant de la politique... Et du vaudou, cette étagère la bas est remplie de traités traitant de la projection astrale et de la divination pour espionner des gens... Reste a savoir ce qu'il en fait.

Une forme bleu nuit, grise et noire, masquée comme a la va-vite apparut dans l'entrebâillement de la porte, derrière Khyrra. Il portait une odeur de fleurs, et deux yeux jaunes, rougeoyant lorsqu'ils se trouvent dans la pénombre, et une mèche tressée de cheveux blonds transparaissaient au travers du costume. Il s'inclina légèrement

Je suis satisfait de voir que nous avons pu établir une relation de confiance, et je vous prie d'aller plus avant dans mon bureau, vous êtes libres de vous asseoir, il est inutile de vous fatiguer a rester debout.

Il tendit une main, révelant un bureau camouflée sous un drap noir, ainsi que quelques tabourets recouverts de cuir. Puis il rangea sa main, au poignet aussi blanc que neige, dépourvu de costume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khyrra
Admin
avatar

Nombre de messages : 3008
Age : 36
Cercle : Spectre
Divinité : Sacrieur
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Mer 23 Avr - 21:29

- Nous n’en sommes pas encore à parler de confiance… Disons simplement que vous avez des informations qui nous intéressent et que pour les obtenir, nous n’avons d’autres solutions que d’accepter vos conditions… Pour l’instant…

Un dernier regard à Eorhlinghas et Khyrra emboîta le pas à leur hôte. Ses yeux fouillaient avidement les environs, glanant la moindre information, le moindre indice pouvant les aiguiller sur leur localisation ou l’identité de leur interlocuteur. La mercenaire était mal à l’aise, non seulement de rester ainsi dans l’ignorance, elle qui avait horreur d’être prise en défaut, ou encore à cause de l’ambiance étrange qui planait sur les lieux, mais aussi et surtout physiquement.

Soudain, Khyrra vacilla. Avec un grognement assourdi, elle porta une main à son ventre et la retira, rouge de son sang. Elle blêmit sur le champ, prenant conscience que tout était loin d’aller pour le mieux, en dépit des apparences. Personne ne l’avait réellement soigné, leur sauveur lui avait seulement administré une potion qui n’avait qu’une performance limitée. De là venait le goût étrange et acre qu’elle avait dans la bouche depuis son réveil. Mais en attendant, les pointes de flèches qu’elle n’avait pas retiré mais simplement cassé la hampe achevaient leur travail de mort.


- Je crois que la potion ne fait plus effet…

Quelque peu paniquée, elle chercha un siège du regard et fit un pas vers le tabouret le plus proche. La salle se mit soudainement à tanguer autour d’elle, comme prise de folie. La sacrieuse perçut une ombre, un mouvement rapide à côté d’elle tandis qu’elle s’effondrait dans des bras étranges, miraculeusement apparus pour la retenir. Dans un réflexe visant à maintenir son équilibre compromis, elle s’accrocha à la première chose à sa portée. Dans sa chute amortie, elle arracha le masque de Cyric, mal fixé.

Pendant une fraction de seconde, elle eut le temps d’apercevoir le visage de leur sauveur et afficha une surprise immense avant de sombrer dans l’inconscience. Aussitôt, la luminosité bleutée de la pièce s’estompant, plongeant les lieux dans une pénombre étrange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorhlinghas

avatar

Nombre de messages : 344
Age : 27
Cercle : 171
Divinité : Iop
Guilde : Ying Yang
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Ven 25 Avr - 0:22

Un message mental appela un eniripsa bien connu d'Eorhlinghas, puisqu'il s'agissait de son larbin, Ienchiench, envouté par un philtre de charme commandé a Eor par Cyric lui même. Il prodigua un mot immobilisant le Iop, qui sentit chaque parcelle de sa chair devenir aussi lourde que le plomb. Tandis qu'il s'affairait délicatement aux blessures deux deux, prodiguant des mots qui, une fois entendus, réactivaient les mécanismes de régénération des corps blessés.

"Qu'est ce qui va advenir de moi, elle va me tuer"

Cyric savait qu'il avait été reconnu, il avait senti son masque s'enlever, et le voyait, gisant par terre dans un pathétique mouvement de rotation. Tandis que son père tentait de se soustraire aux effets du mot immobilisant de Ienchiench, il s'avança vers sa mère.

Je sais que tu m'entends, ce sont les liens du sang, ça doit te paraitre plus que flou. Tu seras bientôt debout, et tu vas sans doute me tuer. Alors, je parlerai vite. Vous avez été vendus a Bonta pour cinq millions de kamas et la tranquillité de se débarrasser d'agents loyalistes et d'électrons un peu trop libres au gout d'une personne qui : soit avait accès a tes dossiers Khyrra, soit chapeautait ces-dits dossiers. La situation ne m'es venue aux oreilles qu'il y a quelques jours, et le temps que je vérifie les sources, la bataille avait déjà eu lieu...

Cyric se releva et alluma la lumière bleutée, tandis que l'eniripsa, affichant un sourire béat continuait son affaire. Il s'affichait ainsi comme Theodred, fils mort vivant des deux guerriers présents ici. Nouvellement réincarné, et grande source d'informations, il n'avait pas pu, comme il le désirait, choisir le moment idéal pour revenir auprès de sa mère et se réconcilier avec elle. Mais qu'importe, il n'avait d'allieurs, pas pris la peine de vérifier toutes ses sources, ce qui comptait pour lui, c'était de sauver ce qui pouvait l'être. Et qu'importe les dommages, mais cependant, il se recula quelque peu de khyrra, dont la vie n'était plus en danger tant que Ienchiench, même drogué, appliquerait et pourrait finir sa cure bienveillante

Tu avais disparu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khyrra
Admin
avatar

Nombre de messages : 3008
Age : 36
Cercle : Spectre
Divinité : Sacrieur
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Dim 27 Avr - 19:22

Du fond de son inconscience, la sacrieuse n’avait perçu pas un seul mot de son fils. Les blessures, la fatigue, la tension qui retombe et la surprise de retrouver Theo sous un masque d’inconnu avaient eu raison de sa résistance naturellement. Son corps tressaillit lorsque l’eniripsa retira les pointes de flèches et referma les plaies, mais cela ne suffit pas à la ramener dans le monde sordide de la crypte.

Theo continuait à débiter son histoire, sans sembler se rendre compte que cela ne servait à rien vu son peu d’auditoire. Peut être était-ce un moyen pour lui de conjurer la peur que lui inspirait la simple présence de sa mère ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorhlinghas

avatar

Nombre de messages : 344
Age : 27
Cercle : 171
Divinité : Iop
Guilde : Ying Yang
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Dim 27 Avr - 21:04

Eor muet et immobile, Ienchiench béat et donc tranquille, ne restait que Cyric qui se défoulait de façon verbalement malhabile sur la sacrieuse en charpie. Voici ce qui composait ce vaudeville atypique et sanglant, mais revenons a ce qui se passe dans le cerveau torturé de Cyric

"Mais pourquoi elle veut toujours me reconnaitre ? Je serai jamais tranquille, jamais en paix. Elle va guérir et me tuer."

Le Iop cracha du sang, et s'évanouit, ce qui dissipa l'inattention de Cyric. Iench et les goules amenèrent les deux victimes dans une chambre assez kitsch. Velours rouges et ambiance châtelaine était a l'honneur dans cette pièce. Ienchiench passa six heures a soigner complètement les deux guerriers tout en les maintenant inconscients. Cyric les fit s'allonger sur un grand lit a Baldaquin et resta caché dans une alcôve sombre du plafond, a méditer.

"Attendons de voir ce qui se passe"

Au bord des larmes, Cyric se reposait, prostré dans son alcôve d'observation. Il n'avait pas pu se résoudre a tuer sa mère, qui l'avait tout le temps haï et pourchassé. Elle n'avait pas été la pour le soutenir et pour le voir grandir. Il lui avait sauvé la vie, mais elle trouverait moyen de lui en vouloir. Cyric s'en voulait de n'avoir pas pu tuer Khyrra, ce qui aurait été, ainsi qu'il le pensait, une preuve de force aux yeux de Khyrra. Apres tout, elle avait déployé des moyens retors et cruels pour tenter de l'assassiner. Cyric était au bord de la folie, pour résumer.


Gnnn...


Eor s'était réveille, persuadé d'avoir fait un très, très mauvais rêve. Il avait vu sa puissance brisée, la femme de sa vie assassinée, ou presque, et surtout, il avait vu son esclave manipulé. Bref, rien qui ne soit bien joli. De plus, son fils qui réapparait après avoir manipulé Khyrra, ce qui s'annonçait sanglant. Il était las de tout ça. La de Khyrra qui ne sait raisonner qu'en frappant ou en méprisant, las de Cyric qui ne savait faire que pleurer et se plaindre du caractère de sa mère. Las de sa condition, il constata au moins qu'il était guéri, il se tourna sur le coté et vit Khyrra.

Salut, tu sembles guérie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khyrra
Admin
avatar

Nombre de messages : 3008
Age : 36
Cercle : Spectre
Divinité : Sacrieur
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Lun 28 Avr - 14:06

Ce simple mouvement de rotation du iop suffit à mettre en alerte la sacrieuse, maintenant qu'elle recupérait de mieux en mieux. Intentionnellement ou pas, Eorh frola Khyrra, la ramenant à la conscience aussitôt. Celle-ci ouvrit les yeux subitement, déjà sur la défensive. Les quelques secondes nécessaires à l'analyse de la situation ne furent qu'un court répit. Un lit, un lieu inconnu, un iop haï dans ce lit, à côté d'elle...

Dans son cerveau encore embrumé, les connexions se firent en une interprêtation logique, tout du moins à ses yeux. Justement, dans ces yeux s'allumèrent une braise furieuse et la sacrieuse se détendit en un saut vif et brutal pour retomber sur le iop et le plaquer sur le lit. Sa main droite se crispa sur sa gorge, prête à lui broyer la pomme d'Adam au moindre geste suspect, tandis que la gauche tatonnait à la recherche d'une arme improvisée. Ainsi à califourchon, elle faisait pression de tout son poids pour immobiliser sa "victime", furie aux cheveux en bataille et à la chair marbrée de cictrices plus ou moins rescentes.


- Si tu as osé me toucher, je te jure que plus jamais tu n'auras ni l'envie ni la possibilité de le faire à nouveau avec qui que ce soit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorhlinghas

avatar

Nombre de messages : 344
Age : 27
Cercle : 171
Divinité : Iop
Guilde : Ying Yang
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Mar 29 Avr - 14:20

Eor n'avait pas imaginé convalescence plus terrible. A peine réveillé qu'il était déjà maltraité par Khyrra. Sa lassitude prit le dessus, celle ci avait dominé la fugace apparition érotique de la poitrine généreuse de Khyrra et la remontée des souvenir d'étreintes passionnées jusqu'à l'aube de nuit endiablées. Mais le Iop etait blasé, cette poitrine appartenait a une femme sanglante et froide, et il n'était pas un lâche

Bah vas-y, tue moi. Prend même pas la peine de regarder que tu n'as pas été violée. T'es a poil ? T'es irritée aux parties incriminées ? Tu es souillée ? Nan ! Alors t'es gentille, mais ne cherche pas de prétextes a la con pour me buter. T'en as toujours eu envie de toute manière. Simplement voila ton envie de tuer est confrontée a ton orgueil, alors maintenant soit tu cèdes a tes pulsions et tu me butes maintenant, soit tu me relâches, et tu arrêtes tes conneries de bouchère sanglante.

Le iop jouait le tout pour le tout, rassemblant quand même son énergie pour une colère de Iop bien placée qui pourrait lui laisser l'opportunité de fuir au cas ou la pacification ne marcherait pas. Cyric, quand a lui, perché dans son alcôve, réfléchissait, pleurant des larmes amères rouge sang, sur la façon dont il allait devoir tuer sa mère. Il refusait que l'un fasse du mal a l'autre et pensait comme un devoir d'arrêter le bras meurtrier de sa mère, quitte a devenir lui même un meurtrier

Lâche moi. Ou récompense moi de t'avoir soutenu contre les machinations de ceux qui voulaient ta perte, récompense moi de ma fidélité chez les Erinyes, récompense moi a ta manière ! Tues moi ! Mais agis.

Il regarda Khyrra, empli de désespoir dénué de pitié

J'aurais préféré t'avoir violée et être ton ennemi, au moins la mort aurait été agréable et méritée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khyrra
Admin
avatar

Nombre de messages : 3008
Age : 36
Cercle : Spectre
Divinité : Sacrieur
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Mar 29 Avr - 15:57

Les paroles du iop la cinglèrent et la meurtrirent bien plus que n'aurait pu le faire le fouet le plus cruel. Le regard vide mais les pensées en ébullition, la sacrieuse n'avait jamais été aussi proche de la folie sanguinaire gratuite, le plaisir simple de tuer pour se venger, peu importait le motif, uniquement le besoin d'assouvir un instinct refoulé depuis des années. Presque dix années depuis leur séparations, à machiner sa riposte, à mettre des bâtons dans les roues du iop, à planifier et à savourer par anticipation l'instant où elle prendrait sa vie en compensation du mal qu'il lui avait fait bien des années plus tôt.

Ses lèvres se tordirent en un rictus carnassier, découvrant ses dents. Ne pas réfléchir, agir comme le réclamait le iop, serrer, simplement, jusqu'à la suffocation, à lui faire sortir les yeux des orbites, lentement, qu'il souffre autant qu'elle avait pu souffrir de ses actes, que son agonie soit une renaissance pour elle, la fin d'un calvaire, une libération. Puis lui briser le cou, comme on le ferait d'un vulgaire volatile, et savourer.

Sa main se crispa sur la gorge offerte et elle fit basculer son poids en avant, mettant toute cette haine, toute cette douleur passée dans cette mise à mort. Ne pas réfléchir, simplement agir. C'était loin des fins sanglantes qu'elle avait pu imaginer, tellement plus sobre, tellement... commun. Khyrra se pencha vers sa proie, il n'y avait aucune pitié, aucun pardon en elle, uniquement le désir de tuer, elle en tremblait d'exitation, de joie anticipée.


- Tu aimerais mourir en martyre n'est-ce pas? Tué par celle que tu aimes, en héro incompris, le valeureux iop prêt à donner sa vie pour une femme sans coeur? Toi la brute épaisse sans cervelle, tu espères que je vais te donner ta rédemption?

Sa voix était basse, grondante, chargée de colère, transpirante de ressentiment à l'égard de cet homme en qui elle avait eu autrefois confiance. Les images de son passé commun défilaient tandis qu'elle accentuait de plus en plus sa pression, le malheur venant noyer les quelques années de bonheur qu'avait été le début de leur relation. Les combats partagés, ou opposés, les coups en traitres, la malveillance de chacun, le désir de vengeance. Tout se mélangeait pour arriver aux dernières heures, sur la plaine, lorsqu'elle avait choisi de se sacrifier face à la pluie de flèches. Et cette simple rémanescence fut plus efficace que toutes les supplications du monde. Pourquoi? Pourquoi avoir sauvé Eorh à cet instant si c'était pour l'achever maintenant?

- T'es-tu pardonné de ce que j'ai enduré par ta faute? Les blessures morales ne cictricent jamais totalement et j'en ai une en moi qui pleure un sang empoisonné depuis tout ce temps. Tu peux peut-être passer l'éponge, mais moi, jamais, non jamais, tu n'obtiendras mon absolution!

Subitement, elle relancha son emprise et s'écarta, avec un dernier regard lourd de sous-entendus. Elle descendit du lit et mis le plus de distance possible entre eux deux, laissa la haine se dissoudre peu à peu dans ses propres intérogations. Pourquoi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorhlinghas

avatar

Nombre de messages : 344
Age : 27
Cercle : 171
Divinité : Iop
Guilde : Ying Yang
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Mer 30 Avr - 0:52

Eorh reprit son souffle, et se leva, tournant le dos a khyrra, en faisant le moins de bruit possible. Il savait en effet que le moindre murmure aurait été une louche d'alcool sur les braises de la haine de la sacrieuse. Il se contenta de se masser la gorge, la ou khyrra l'avait serré comme une furie. Il prit la parole quelques secondes plus tard.

Tu gardes jalousement pour toi la teneur de ces blessures, tu sembles vouloir les garder a tout prix. Alors, si tu veux que tes blessures cessent de saigner, cauterisons les. Parle franchement, que me reproches tu exactement ?

Il s'assit en tailleur sur le lit, jamais khyrra n'avait exprimé clairement ses peines. Elle se contentait, a son habitude, de cracher son venin en préservant bien la cause de sa haine. De cette façon elle avait pu utiliser Eorh a sa guise pour lui reprocher tout ce qui passait. Seulement voila, le Iop en avait cure, et il comptait bien mettre tout sur le tapis. Il avait aimé la sqacrieuse des mois, jusqu'à rencontrer Ssyler, et apres sa mort, il se rendit compte que ça n'avait pas cessé. Et le jeu habituel de khyrra pour se faire victimiser avait été subi des années durant par le Iop, et devrait cesser.

Hurle, murmure, chuchote, parle normalement, tant que tu parles et que tu me dis en quoi exactement je t'ai fait du mal. Et, s'il te plait, ne m'attaque pas sur la forme de ma demande.

Le iop avait l'air sérieux, voire grave, et regardait la nuque de la sacrieuse, tandis que Cyric regardait, caché, des informations capitales sur le point de venir a lui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khyrra
Admin
avatar

Nombre de messages : 3008
Age : 36
Cercle : Spectre
Divinité : Sacrieur
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Mer 30 Avr - 13:26

Sur le coup, Khyrra se demanda si le iop se moquait d'elle : ce qu'elle lui reprochait? Etait-il à ce point décérébré comme tous ceux de son engeance pour ne pas l'avoir compris. Elle se retourna vivement, prête à passer outre ses réticences et à mettre un point définitivement final à cette relation empoisonnée. Mais ce qu'elle vit dans les yeux de son compagnon lui fit comprendre qu'il était sincère. La sacrieuse soupira et se détendit, le iop était irrécupérable, il n'y avait réellement rien à faire de ce côté.

- T'es vraiment aussi con que tu en as l'air...

"On n'est pas couché à ce rythme là... Comment ais-je pu m'amouracher d'un type pareil? Je devais être aveugle..."


Elle s'adossa au mur et fixa Eorh pendant de longues minutes, silencieuse.

- Je vais donc rafraichir ta mémoire de kralamour... Souviens-toi des quelques mois avant notre séparation, toutes ces mesquineries, ces coups bas. Tes crises de colère incohérentes et sans raison, ta volonté de détruire tout ce qui nous entourait. Les mots font plus mal que les coups, et les silences entourant des actes répréhensibles sont encore pires. Et puis il y a eu Theodred. Cet enfant, j'aurais pu l'aimer s'il n'avait été à moitié iop et s'il ne s'accrochait obstinément à cette part immonde. Son sang est impur et c'est une grande honte pour ma lignée. Mais ça, tu ne peux pas le comprendre...

Un autre silence s'imposa, Khyrra laissait le guerrier digérer ces paroles.

- Pourtant, il aurait simplement suffi qu'il renie cet héritage. Mais toi, toi l'obstiné sûr de ta force et de ta violence, tu as détruit tout espoir. Par ta faute et ton exemple, il restera à jamais ce bâtard, déchiré entre deux divinités. Mais cela, j'aurai pu l'accepter, faire avec, si tu ne l'avais enlevé et TUE! Tellement préoccupé par ta petite vie, tu as laissé ton fils se faire massacrer et devenir ce... cette... CHOSE! Ni mort, ni vivant! Mais ça non plus, tu ne peux pas le comprendre, tu n'es pas un sacrieur, c'est au dessus de toi. Et comme si cela n'avait pas suffi, tu n'as eu cure que de le dresser contre moi, contre Tayuuya, contre tous ceux qui m'étaient chers. Tu en as fait une machine à tuer, à ton image. Tu peux dire tout ce que tu veux sur mon compte, mais tu es 100 fois pire que moi. Et Theo nous bat tous les deux à plate couture dans le domaine de l'horreur bestiale. Es-tu satisfait de ton... "travail"? Tu as tué mon fils, voila ce que je te reproche plus que tout, plus que d'avoir brisé ma vie il y a longtemps...

Quelques larmes coulaient sur son visage, elle les essuya furtivement, comme si elle ne voulait pas laisser transparaitre sa peine, cette faiblesse, autrement que par la haine.

- D'ailleurs, où est-il, le gosse? Maintenant qu'il nous a sauvé, il va falloir qu'il s'explique un peu...


Dernière édition par Khyrra le Sam 12 Mar - 21:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorhlinghas

avatar

Nombre de messages : 344
Age : 27
Cercle : 171
Divinité : Iop
Guilde : Ying Yang
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Ven 2 Mai - 12:15

C'est bien ce que je pensais, hélas. Nous n'avons pas la même vision de ce qui s'est passé

Des années de rancœur allaient se déverser, enfin, elles n'avaient jamais pu sortir, parce que le temps ne s'y prêtait pas.

Hum... T'as jamais réfléchi au fait que tu pouvais avoir tort ? Et que ta version n'était pas celle qui triomphait, voir le contraire ? Moi j'ai plutôt souvenir de toi, ambitieuse et intéressée, qui m'a sacrifié sur l'autel de ton ambition effrénée. Après, quand j'ai commencé a me rebeller, tu m'as poignardé dans le dos, et tout s'est enchainé. Pour Theodred... c'est facile de m'en vouloir, quand on a rien foutu. Il a choisi sa divinité, au cas ou tu serais trop bête pour regarder plus loin que ce que tu veux voir. Tu n'as toujours regardé que toi ! Tu es la victime ! Ce sont les autres qui t'ont empêche de mener tes actes a bien chez les Erinyes, c'était ton temps que tu investissais. Redescends sur terre pauvre folle ! Tu n'as jamais rien fait de tout cela, et tu n'es pas le centre du monde, et encore moins quelqu'un de bon ! Tu es mauvaise ! Bouchère, Manipulatrice et Traitresse sans nom. Toujours a me déconsidérer pour une raison partagée qui date d'avant le déluge ! T'es-tu jamais pardonnée du mal que tu m'as fait toi ?

Il marqua une pause, le temps de continuer a déverser des vérités gênantes. Pendant ce temps, Cyric se laissa glisser sans bruit, depuis son alcôve jusqu'à un coin de mur. Il était plus que sur le point de commettre quelque chose de très grave. Il bondit derrière Khyrra, tirant son menton vers le haut et appliquant de toutes ses forces une lame sur sa carotide. Il serrait si fort que le sang commençait a perler quelque peu, et tremblait de rage.

Alors ? De qui je tiens cette méthode ? C'est franc comme combat ??? Non, c'est lâche ! Lâche comme toi !


Il pleurait des larmes rouges et retenait des râles de rage, mêlée de désespoir. Sa main et sa lame ne bougèrent pas d'un pouce.

J'ai choisi ta voie pour te plaire. J'ai fait tous les sacrifices pour te plaire. Et tu m'as toujours détesté ? Qu'est ce que je dois faire ? Te trancher la gorge histoire que tes mensonges se noient en gargouillis sanglants et doucement mélodieux quand a la vie immonde qui se finira. N'essaie pas de bouger sinon je te trancherai la gorge avant même de t'expliquer pourquoi tu vas mourir. Tu m'as abandonné ! Tu m'as laissé seul dans la mouise ! C'est de ta faute si je suis mort ! Je te cherchais alors que tu devais parader a brakmar ! J'ai tenté de te tuer, ainsi que ta sœur parce que mon existence ne ta jamais intéresse, c'était le seul moyen pour entrer dans ta vie. Je ne suis pas Iop, je ne l'ai jamais été. Je me suis inspiré de toi, pour tout, je suis devenu plus sanguinaire que toi. Alors, crois moi, l'un de nous deux va mourir. C'est ta phrase fétiche, quand quelqu'un te plait pas non ?

Il donna un coup de genoux dans les reins de sa mère, pour montrer qu'il était déterminé

J'ai toujours essayé d'être parfait. Mais comme tu n'as pas voulu de moi, ma quête etait vaine. Il a fait de très mauvaises choses, mais tu as fait pire ! Je considère, personnellement, c'est moi qui en suis le sujet, que c'est TOI qui m'a abandonné ! Sans cœur ! Je vous tuerai ! Tous les deux !


Eorh n'en croyait pas ses yeux. Il résista a l'envie de provoquer Cyric pour qu'il le débarrasse de Khyrra qui avait réveille son instinct de tueur.

Lache la, Theo. N'aggrave pas sa haine pour toi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khyrra
Admin
avatar

Nombre de messages : 3008
Age : 36
Cercle : Spectre
Divinité : Sacrieur
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Ven 2 Mai - 13:17

- Il n'y a rien à regreter, rien à pardonner. J'ai agi en pleine connaissance de cause et pour le mieux sur le moment. Dans mon intérêt certes, mais je n'allais pas une fois de plus me sacrifier pour qui que ce soit.

Khyrra ferma les yeux, mais elle souriait, fidèle à sa réputation de cinglée insaisisable. Mourir de la main de son propre fils... Ca lui plaisait assez en fait, conforme à l'image qu'elle se faisait d'elle même. Après tout, n'était-ce pas plus "chic" que de se faire embrocher par un illustre inconnu ou massacrer par un monstre aussi puissnat soit-il?

- Theodred, ou Cyric, comme il te plaira. Je t'ai aimé, à ma mnière, aussi inhumaine soit-elle à tes yeux. Lorsque tu es né, j'étais trop jeune pour avoir seulement l'envie de t'assumer en plus de ma soeur et de ton père. Pourtant je l'ai fait. Jusqu'à ce que ton père t'emporte. Je ne peux le nier, ce fut un soulagement. J'aurais aimé que cela se passe autrement, mais on ne change pas le passé. La perfection n'existe pas, vouloir l'atteindre est prétentieux, et ce d'autant plus si tu le fais pour briller aux yeux d'un autre. C'est seulement pitoyable et vain.

Elle attendait le moment où la lame déchirerait sa peau pour de bon. Pendant quelques secondes, elle ne put s'empecher d'échaffauder un énième plan, non pas pour se sauver, elle y avait renoncé, mais bien pour emmerner un maximum de personne dans la tombe avec elle. Elle frémit. Ce serait si simple de saisir la main de son fils et de forcer son geste, savourer la douleur un instant avant de lancer ses dernières force pour transposer le iop et que la dague fasse aussi son office sur lui. Ainsi, il n'y aurait plus de conflit... D'ailleurs, elle commençait à trouver le temps long...

- Si tu veux réellement ma mort, fais-le, je ne t'en empêcherais pas. et tu contenteras une bonne partie de la population du Monde des Douze.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorhlinghas

avatar

Nombre de messages : 344
Age : 27
Cercle : 171
Divinité : Iop
Guilde : Ying Yang
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Ven 2 Mai - 15:16

Je vais te montrer ce que tu m'as appris. Je vais te montrer ce que tu es vraiment. Suis moi dans l'ombre éternelle !

Cyric, maintenant la pression de sa lame, mordit kyrra au niveau de l'épaule et absorba le sang contenu dans les vaisseaux de la sacrieuse. Eorh ne bougeait pas, il se sentait trahi, il avait été fidèle chez les Erinyes, par respect d'une amitié qui n'avait jamais existé dans les faits. Sa colère n'avait jamais atteint tel paroxysme. A tel point qu'elle s'était muée en un vide des plus cruels. Khyrra la manipulatrice avait fait son œuvre, et elle avait gagné. Eorh n'était plus rien. Cyric se repaissait du sang de sa mère, et ne lui laissa que le minimum vital. Il la mit a terre et s'assit sur son torse.

Tu trouves pas que y'a un air de ressemblance ? Cette lueur de tuerie dans le regard, ce coté hautain quand tu domines ton ennemi, mais c'est ce que j'ai appris de toi et de ma chère tante. Vous avez mal compris votre dogme et la puissance vous a grillé le cerveau !

Il la regarda avec le regard le plus carnassier qu'il soit. Cet air de domination si empli d'un sadisme sans borne était si habituel chez la sacrieuse, et si rare chez d'autres personnes.

Je crois qu'au début de mon existence en tant que sacrieur vampire, je voulais faire le bien autour de moi. Réconcilier les conflits entre toi et lui, par exemple, mais cela n'a pas été possible pour deux raisons : on m'en a empêche, et aussi parce qu'en voyant vos comportements de connards finis, je crois que j'ai abdiqué. A force de frapper des gens a terre, tes chevilles et ta tête ont enflées de façon gargantuesques, je vais te mettre le nez dans ta merde, ma mère. Ce ne sera, évidemment, pas moi qui t'aurai maudit, mais un coupable que je te laisse le soin d'inventer.


Il s'entailla une veine, maintenant son emprise sur sa mère.


Une chose a dire avant de devenir la vampire Khyrra ? L'abomination nouvelle de ce monde ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khyrra
Admin
avatar

Nombre de messages : 3008
Age : 36
Cercle : Spectre
Divinité : Sacrieur
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Ven 2 Mai - 21:31

En voyant Theo s’ouvrir le poignet et le sang noir maudit couler de la plaie, Khyrra comprit qu’elle avait été un peu trop loin dans la provocation. Et s’il y avait bien une chose qui lui faisait plus peur que quoi que ce soit au monde, c’était bien de devenir le genre de créature qu’était son fils. Mourir passait encore, elle pouvait s’y faire, mais devenir un buveur de sang, ça non. Mais à cet instant précis, la mort lui semblait infiniment préférable à ce que prévoyait de faire son sacrieur de fils.

- Theo, je sais que je t’ai fait du mal, mais faire ça n’arrangera rien…

Elle cherchait à accrocher le regard de son fils, mais tout ce qu’elle put y voir, c’était une colère et une envie brutale de détruire. Et cette fois, elle eut réellement peur. Il n’hésiterait pas à la transformer, simplement parce que c’était ce qu’elle redoutait et haïssait le plus au monde. Parce qu’il en avait le pouvoir et que pour la première fois dans sa vie, il la dominait et qu’elle ne pourrait pas l’en empêcher. Mais rapidement, la peur cédait la place à la panique, la terreur d’une petite fille face à l’inconnu qu’elle ne comprend pas et qu’elle a appris dès son plus jeune age à craindre et à haïr. Malgré tout, elle tenta de se débattre faiblement, sans grand espoir.

- Que tu veuilles te venger, me tuer, je le comprends parfaitement. Mais je t’en prie, ne me fais pas subir ça… Je regrette ce que j’ai pu te faire, te dire. J’aimerais ne pas t’avoir abandonné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorhlinghas

avatar

Nombre de messages : 344
Age : 27
Cercle : 171
Divinité : Iop
Guilde : Ying Yang
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Dim 4 Mai - 3:18

Et tu le penses vraiment ? Ou des que je t'aurai épargné tu te relèveras, et tu clameras d'une voix aiguë d'envie de vengeance un sublime "tu es idiot de croire un serment, jamais je ne renierai le dogme de sacrieur, meurs sale engeance"

Cyric tremblait de rage, il avait déjà eu a faire aux serments pour tromper l'ennemi. Autrefois, Khyrra avait fait le même serment, et elle avait tenté d'assassiner Theodred de toutes façons, lâchement, d'une punition alors qu'il se trouvait dans ses bras.


Jure, sur le dogme Sacrieur, sur ton honneur, sur ton passé. Jure d'être déchu de tout honneur, d'être pire que moi ! Devant la déesse. Et surtout, je veux que tu dises que jamais tu n'as agi dans mon intérêt en voulant me tuer !

Cyric colla son visage devant celui de la sacrieuse, et lui hurla, dans un air plus que dérangé, en avançant son poignet dégoulinant du sang noir d'encre, maudit par nature, de la bouche de Khyrra

TU NE SERVAIS QUE TOI MEME ! TU VOULAIS TE DEBARASSER DE MOI ! JAMAIS ME TUER N'APPORTERAIT MON REPOS !

Eorh se leva soudain, et écarta les deux sacrieurs avec force. Il ne dit mot, mais Theodred sembla se calmer. Il ne se dégagea que mollement de la pression d'Eorh qui le retint en arriere. Il tourna en rond, quelques secondes.

M'as tu vraiment aimé maman ? Dis au moins la vérité... Et ne me parle pas de mon état, tu ne suis pas le dogme a la lettre non plus...

THeodred baissa la tête
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khyrra
Admin
avatar

Nombre de messages : 3008
Age : 36
Cercle : Spectre
Divinité : Sacrieur
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Mar 6 Mai - 16:57

Lorsque le iop les sépara, la sacrieuse retomba lourdement sur le sol, choquée comme jamais. Elle n’était pas passée loin de ce qu’elle considérait comme la plus cauchemardesque des abominations qui pouvaient lui arriver, et ce, des mains de son propre fils. A cet instant, l’image du petit garçon qu’elle gardait au fond de son cœur se brisa définitivement et elle perdit ses illusions. Rien ne changerait jamais, il allait lui falloir accepter la situation de Theo et admettre que jusqu’à présent, elle n’avait rien fait pour arranger les choses, à part poursuivre un rêve inaccessible.

Elle avait eu tord, à vouloir poursuivre une vengeance inutile, que ce soit pour Eorhlinghas ou Theodred. Qu’y avait-elle, à part une haine jamais satisfaite ? On raconte que dans les derniers instants d’une vie, le mourrant voit défiler les meilleurs instants de son existence devant lui. Khyrra elle, avait surtout revécu les pires, et elle dut reconnaître que sa vie était loin d’être joyeuse.

En se redressant avec peine, elle put contempler les deux hommes, silencieux, qui la fixait avec un air indéchiffrable. Sentant de l’humidité sur son visage, elle se rendit seulement compte qu’elle pleurait, des larmes sincères trop longtemps retenues.


- Je n’ais jamais été une bonne mère, ni même acceptable, et je ne le serais probablement jamais. Je ne sais que prendre ou imposer, pas partager…

Elle détourna le regard et se laissa glisser sur la pierre froide du sol.

- Tu as raison Theo, je n’ais fait qu’être égoïste depuis tout ce temps, ça n’a jamais tant été pour ton bien que parce que te savoir en « vie » me posait problème. Tu aurais dû me laisser dans la forêt…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorhlinghas

avatar

Nombre de messages : 344
Age : 27
Cercle : 171
Divinité : Iop
Guilde : Ying Yang
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Mer 21 Mai - 13:14

Le sang de sa mère provoqua chez cyric une véritable euphorie. Tant de souvenir affluaient dans son esprit. En effet, la mémoire était écrite dans le sang et le passage d'un corps a l'autre sous entendait le passage des souvenirs. Cet afflux de connaissances grisa le sacrieur, trop occuper a se délecter du plaisir de cet afflux pour visualiser les détails, sauf un seul, qui le frappa plus que tout. Celle d'une petite fille, plus aimée que lui, ainsi donc, Khyrra avait une fille de sang pur. La jalousie lui monta au nez, avec une retenue plus qu'incroyable, il se garda de toute réaction, mais promit intérieurement de tuer cet être incroyable qui avait osé braver l'interdit et lui prendre un privilège qui lui revenait de droit. Il ne parvint cependant pas a se contrôler totalement

J'accepte tes excuses, si elles sont sincères. Dans ce cas, je serai un allié précieux, un œil immortel, et un fils des plus modèles. Mais si tu me fais comme la dernière fois, je serai une éternelle épine de la taille d'un orme dans ton pied, et je te ferai du mal au plus profond de toi.

Il fit boire une potion de soin intensifs, très amère, mais efficace

Tu as l'air sincère, j'ai bien fait de te sauver. Aucun fils digne de ce nom ne laisserait mourir ses deux parents. Même si la vision de sa mère du dogme sacrieur est une hérésie a ses yeux.

Il s'assit au sol, s'adossant au mur et lâchant ses dagues. Il ferma les yeux un instant et les posa tour a tour sur la sacrieuse a terre et le Iop, debout et silencieux. Ce dernier cachait bien son jeu, sous ses dehors de grosse brute, il était un grand magicien.

Comme quoi, les apparences... posez moi toutes vos questions. J'y répondrai avec le plus grand sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khyrra
Admin
avatar

Nombre de messages : 3008
Age : 36
Cercle : Spectre
Divinité : Sacrieur
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Jeu 22 Mai - 13:46

- Je suis sincère Theo, bien plus que je ne l'ai jamais été...

La sacrieuse avala la potion en grimaçant, acceptant l'amertume avec une pointe de satisfaction. c'était bien peu cher payé... Allongée sur le flanc, elle laissa le liquide sipureux faire son office, abattue et le straits tirés, moins par la fatigue que d'avoir dû reconnaitre ses tords. Elles étaient loin son arrogance et sa morgue naturelle, de la guerrière sûre d'elle de la nuit passée, il ne restait qu'une femme en détresse.

En cet instant, son corps prostré et meurtri, son regard fuyant, le timbre de sa voix, tout en elle n'indiquait qu'une chose : quitter cet endroit maudit au plus vite et rentrer chez elle pour panser ses plaies, en paix, et sans personne pour la juger. Mais au paravant, son devoir envers le clan et un restant de rancune lui imposait d'aller au bout des choses. Khyrra releva la tête et scruta ton fils, qui attendait ses questions et semblait apprécier ce maigre pouvoir qu'il avait sur la sacrieuse.


- Puisque tu es si bien renseigné, qui a voulu cette attaque et surtout pourquoi? Pourquoi monter un tel piège, alors qu'il aurait été plus simple d'envoyer des assassins à nos trousses?


Dernière édition par Khyrra le Sam 12 Mar - 23:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorhlinghas

avatar

Nombre de messages : 344
Age : 27
Cercle : 171
Divinité : Iop
Guilde : Ying Yang
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Lun 9 Juin - 1:32

Je ne sais pas son nom. Je n'avais pas accès au dossier complet, juste a l'ordre de mission. en fait, suite a un renseignement d'un gros bonnet de la cour d'Allister, Bonta a sorti la grosse artillerie. Ahanselm et sa troupe de fanatiques ont été dépêchés contre toi. Ils n'avaient jusque la jamais connu l'échec. Et pour cause, ils y vont toujours par dizaines.

Theodred imita les flux et reflux d'une mer déchainée pour expliquer le principe d'une personne qu'il avait autrefois côtoyée, mais qui s'était murée.


Ahanselm est un tueur né, et un décérébré au dernier point. C'était un gars sympa avant... qu'il ne prenne du grade. Et visiblement, ses supérieurs vous ont suffisamment diabolisé pour qu'il se mette en tête que tu etais la pire chose que Bonta ait connu dans son histoire. Alors, au lieu d'y aller par vagues de quatre ou cinq, tu as eu le droit a une grosse partie de la garnison, avec lui même en tête.


Il sortit d'une de ses poches un document officiel taché de sang, relatant des comptes, montrant également une dépense extravagante, de quoi faire aisément tomber astrub.


L'équipement de ses sbires a été financés par... Fallanster. Autrement dit, quelqu'un de ton entourage t'a vendu a la couronne, qui s'est lavé les mains de vous a la main inquisitrice d'Ahanselm. Lequel n'aura pas de repos tant qu'il n'aura pas lui même brulé ton corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khyrra
Admin
avatar

Nombre de messages : 3008
Age : 36
Cercle : Spectre
Divinité : Sacrieur
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Lun 9 Juin - 11:04

Khyrra écouta son fils attentivement, ses traits se fermant au fur et à mesure que les mauvaises nouvelles s’amoncelaient. A la fin de la litanie, elle prit de longues minutes pour digérer les informations et y trouver une logique propre.

- C’est… impossible ! C’est trop énorme ! Pourquoi vouloir se débarrasser de moi ? J’ai sorti le clan de l’ombre, lui ait donné une sécurité de l’emploi, tout en conservant les traditions…

Ses yeux s’agrandirent lorsqu’elle compris.

- Parce que justement, je suis trop attachée à ces traditions… Je gène en empêchant que les Erinyes ne deviennent que de simples, bons et dévoués gardes… Oh Sacrieur ! J’ai fait la pire connerie de mon existence… Et maintenant, la nouvelle de ma mort doit déjà avoir traversé le pays. Et je soupçonne pas mal de monde de m’avoir déjà enterrée et remplacée sans attendre de confirmation…

Abattue, la sacrieuse ne savait plus par quel bout commencer.

- Theo, ce Ahanselm, tu le connais bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» La «frontière» est-elle carrément fermée entre Haïtiens et Dominicains même au Q
» Vol pour cause de portes non fermées
» Hidden Truth [ Partenariat ] Fermé
» Cœur ouvert, cadenas fermé ?
» Les affres de la guerre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Lames Aphya :: La salle commune :: Au coin du feu-
Sauter vers: