AccueilRechercherFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Eorhlinghas

avatar

Nombre de messages : 344
Age : 27
Cercle : 171
Divinité : Iop
Guilde : Ying Yang
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Lun 18 Fév - 11:15

Le soir et la pluie tombaient sur la plaine de cania, transformant la poussiere seche qui fait tousser lorsque le vent se leve en une boue insidieuse qui salit sans qu'on ait conscience de sa présence. Ici, la boue avait rougit, l'homme la voyait de pres. Peut etre ce combat l'avait-il fatigué, personne ne le sait, il avait jugé bon de s'allonger sur la route. Son chariot, partie d'une caravane ravitaillant un intendant bontarien ambitieux mis au ban de la vile, avait été attaqué lachement par cinq personnes habillées de haillons, avec a leur tete un type bizarre. Un Iop avec des cheveux suffisamment longs pour qu'ils tombent sur ses épaules. Le combat avait été fatigant, et ce faisant, il s'etait allongé pour se reposer, définitivement.

Il est mort, cria le Iop

Le Iop retira son épée des omoplates du dormeur et la rangea au fourreau. Des corps jonchaient la route battue par la pluie chaude d'un crépuscule sanglant. Le Iop s'approcha d'un jeune cra


Tann, tu enverras deux tofus, l'un a mon fils le remerciant de son info, l'autre a Khyrra lui demandant de venir sur le champ
-S.. sur le champ M... maitre Behemoth ?
-Oui, le gros a parlé de quelque chose qui ne saurait etre intercepté ou retardé

Le Iop rit quelque peu, ce fut un combat des plus grisants, et alla chercher de quoi se nettoyer le visage sur sa monture


Vruuuuuut
-Merci Eowyn, mais tu as bien chargé aussi

Il s'essuya le visage avec un linge propre tiré de la sacoche de la dinde, et ordonna a ses subordonnés de nettoyer le terrain et de monter le bivouac. Puis, montant en selle et s'emmitoufflant dans un manteau, il attendit la venue de Khyrra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khyrra
Admin
avatar

Nombre de messages : 3008
Age : 36
Cercle : Spectre
Divinité : Sacrieur
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Mar 19 Fév - 13:38

La journée s'achevait enfin sur la cité d'Astrub. les rues se vidaient peu à peu de leur population diurne agitée et bruyante pour laisser place à la faune nocturne non moins envahissante. Pour vivre à Astrub, il fallait soit aimer son ambiance bworkesque, soit y être contraint et forcé. En l'occurrence, pour la sacrieuse penchée à la fenêtre de la grande demeure des erinyes, cela tenait plus du sacerdoce que d'un réel plaisir. Elle regardait s'envoler les deux derniers tofus messager porteurs des derniers ordres de la journée lorsqu'un autre volatil vient s'écraser avec un plof mou contre la façade, visiblement à bout de force.

D'un geste vif, Khyrra décrocha le tofu planté par le bec dans le bois du montant de la fenêtre et entreprit de décrocher le message qu'il portait à la patte. Tant bien que mal, car une boule de poil noire d'encre sauta au même moment sur le rebord pour planter ses petits crocs de chacha vorace dans le cadavre du défunt bestio. Khyrra dut secouer fortement l'ensemble pour faire lacher prise au fauve de salon et enfin récupérer son courrier.

- Mwaouu!

- Oui, deux secondes, je te le donne après, tu ne manges pas encore le papier à ce que je sache!

Elle abandonna le tofu au chacha qui partit dévorer sa proie avec délectation sous le bureau dans une explosion de plumes jaunes, et s'assit pour lire la missive aux dernières lueurs du jour.

" Note pour plus tard, envoyer les apprentis en ravitaillement de tofu, on en consomme de trop... Pas assez resistant ces bestioles, va falloir trouver mieux à long terme. Dépêcher directement des apprentis peut être? Hum non, sont déjà pas fichus de se retrouver dans la maison, alors, porter du courrier..."

Au fur et à mesure de sa lecture, ses traits se crispèrent et elle finit par froisser le parchemin avec colère. Elle ramassa son épée, jetta sa cape sur ses épaules et visa sa coiffe sur sa tête avant de se dirieger vers la porte du bureau. Sur le seuil, elel siffla son chacha.

- Tu le finiras plus tard, personne ne va te le piquer et il ne risque pas de s'envoler... vu son état.

Quelques heures plus tard, une dragodinde noire rayée d'or couverte de boue rejoignée la caravane dévastée. Sans plus attendre, la sacrieuse sauta à bas de sa monture, sans plus se préoccuper de se salir encore plus qu'elle ne l'était. Sans un regard aux personnes déjà présentes sur les lieux, elle se dirigea directement vers les chariots et commença une rapide inspection. Ceci fait, elle revint vers le iop toujours emmitouflé dans sa cape.

- Ca va être difficile de faire parler un cadavre... Tu n'es pas toujours obligé de frapper d'abord, puis encore frapper et finallement frapper. Leur poser des questions ça peut aussi servir de temps en temps!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorhlinghas

avatar

Nombre de messages : 344
Age : 27
Cercle : 171
Divinité : Iop
Guilde : Ying Yang
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Mer 20 Fév - 23:23

Oh mais je l'ai fait, entre deux coups.

Sautant de sur Eowyn, le iop atterit sur la pointe des pieds pour eviter d'éclabousser de boue sa supérieure.


Il disait, et je cite : "Argh,non arrete de me frapper, enflure de mercenaire, je te dirai tout de ce que prépare le prince Ryllin, Aie, ouille, Pas le nez, fils de pute tu m'as pété le nez, le prince Ryllin monte des embuscades pour pieger les votres raclure, Argh, ne me tue pas, Aouch, il cherche a reunir des fanatiques de bonta pour prendre le pouvoir"


Eorh rit de bon coeur

Apres, il a eu la politesse de mourir. Mais le pire etait ça, quelques minutes apres l'attaque du convoi.

Eorh tendit une lettre a Khyrra


Citation :
"Cher Maitre Erinyes,

Des scécessionnistes se groupent a nos portes, et il n'est pas bon pour nous que nous les laissions vivre. Ceci dit, il n'est pas bon d'agir officiellement contre eux.
C'est pourquoi nous vous engageons, en poursuite de ce contrat pour tuer les séparatistes, femmes, enfants, vieillards et chachas.

Chaque tete vous rapportera 7 500 kamas, sachant qu'ils sont une quarantaine, pour vingt cinq combattants.

Nous attendons de vous d'agir

Cordialement,
Rhad' Yn, Trésorier de la milice de Bonta


Il haussa les épaules.


Apres quelque concertation avec Theodred, espion a bonta, il m'a dit que ne pas agir risquait d'encourager la haine des bontais a notre encontre, et agir... serait plus aléatoire. Au final, comme le contrat est prévu pour cette nuit, c'est ton jugement qui doit décider, d'urgence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khyrra
Admin
avatar

Nombre de messages : 3008
Age : 36
Cercle : Spectre
Divinité : Sacrieur
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Ven 22 Fév - 13:41

- Tsss, tu es absolument irrécupérable...

Khyrra soupira et prit la lettre tendue par le iop pour la lire rapidmeen à la lueur d'une torche apporté par Tann, le jeune cra qu'Eorh trainait derrière lui depuis quelques temps.

- Tu en aurais laissé un en vie, nous aurions pu en savoir un peu plus. Je sais me montrer bien plus persuasive que ton épée... et après tout, j'ai bien le droit aussi de m'amuser un peu, surtout quand tu me fais traverser la moitié de la région en catastrophe.

Elle sourit en entendant le cra déglutir péniblement et bruymment à la mention du mot "s'amuser". Sa réputation de sacrieuse n'était plus à faire, même si les gens avaient toujours un peu trop tendance à imaginer le pire d'entrée de jeu. Jusqu'à présent, Khyrra régnait sur le clan par la peur et la poigne, pas par cajolerie, et cela lui convenait tout à fait. la diplomatie courtoise n'était qu'une perte de temps à ses yeux, surtout lorsqu'il y avait moyen d'aller infiniment plus vite par quelques menaces bien senties.

Sa lecture terminée, elle partit d'un rire narquois et elle froissa le parchemin avant de le fourrer dans la main du cra.

- Et tu me fais venir pour ça?! C'est pourtant simple à régler comme affaire : nous ne travaillons pas pour les chiens de Bonta ni ceux de brakmar. nous ne sommes pas à vendr epour eux. J'ai assez versé de sang pour leur guerre et quoique nous fassions, cela nous retombera sur la tronche. Ils veulent s'étriper? Qu'ils le fassent sans nous. Et qu'ils réglent leurs problèmes internes comme des grands. Et puis franchement, 7500k pour tuer autant de personnes... Ils nous croient à ce point à la rue ou affamés pour nous jeter sur un contrat aussi mal payé? Ca n'est même pas ce que je me fais payer pour assassiner un malheureux voleur de rien du tout... Allons, brûles-moi ce torchon, ça ne mérite même pas que l'on y réponde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorhlinghas

avatar

Nombre de messages : 344
Age : 27
Cercle : 171
Divinité : Iop
Guilde : Ying Yang
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Mer 5 Mar - 18:04

Hum... très bien. Désolé de t'avoir fait venir, mais il fallait bien que j'aie ton avis formel, avec vos conneries de machines administratives, vous, le bureaucrates, faut cinquante formulaire pour se battre

Eor rit, pour casser le début de reproche qui naissait dans sa phrase.

Bon, t'as fait un long chemin, tu veux un truc a boire ?


Eor sauta de sur Eowyn vers le feu de camp, histoire d'aller chercher ce qu'il faisait bouillir : une soupe de cawotte, aromatisée au chanvre. Pendant qu'il en servait deux verres et qu'il en tendait un a Khyrra, quelque chose siffla dans l'air. Ce quelque chose était une flèche d'ébène, environ trente centimètres, avec une pointe en rutile. Elle transperça le cou du cra, le tuant sur le coup, et ce dernier s'effondra en silence. Nul n'entendit plus rien, jusqu'a ce que tous les regards se tournent vers la dépouille de Tann

Tann... Il est mort, une fleche en pleine gorge... qui...

Cinquante sifflements retentirent alors, et une pluie de flèches s'abbattit sur le camp de fortune établi par les Erinyes. Tandis que la pluie, réelle cette fois, commençait a tomber, des formes montées grossissaient de plus en plus, a tel point que le cliquetis de leurs armures retentissait deja.


Aux Armes ! On nous attaque !


Cria le Iop, se tournant vers Khyrra il ajouta


Je suis désolé, j'aurais du prévoir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khyrra
Admin
avatar

Nombre de messages : 3008
Age : 36
Cercle : Spectre
Divinité : Sacrieur
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Mer 5 Mar - 21:23

- Oui tu aurais du, mais nul n’est devin.

Khyrra jeta un dernier regard au cadavre de l’apprenti cra et haussa les épaules.

- Dommage, il était bien parti pourtant pour faire un mercenaire acceptable… Il va falloir recruter à nouveau…

Ce disant, elle sifflant sa monture qui arrivant au petit trop.

- Dis donc Okury, tu pourrais te bouger un peu. Morte, tu auras du mal à réclamer à bouffer hein.

De la selle de la dinde, elle décrocha un bouclier ici du village des brigandins et l’ajusta sur son bras gauche, sans se préoccuper plus que ça des flèches qui continuaient de pleuvoir.

- Vendons chèrement notre peau, à moins que tu ne veuilles parlementer avant…

Avec un sourire sauvage, elle sortit le long sabre ayassalama de son fourreau accrocher à la dragodinde et fit quelques moulinets avec son arme favorite. Un dernier regard vers le iop et la sacrieuse enfourcha sa monture et lui fit tourner bride vers la masse des assaillants en approche.

- Je ne sais pas pour toi, mais je n’ai guère envie de me faire tuer comme un tofu à la foire du trool. Je préfère largement leur porter la bonne parole des armes et du sang directement dans les trippes. Qui m’aime me suive !

Tout en poussant un hurlement digne d’un meulou enragé, elle enfonça ses talons dans les flancs de la dinde qui bondit en avant et fonça à toute vitesse vers la bataille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorhlinghas

avatar

Nombre de messages : 344
Age : 27
Cercle : 171
Divinité : Iop
Guilde : Ying Yang
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Lun 10 Mar - 21:39

Au loin, dix cavaliers bardés d'armures d'argent se réunissaient en formation d'attaque. A leur tête, un jeune Ecaflip etait habillé d'une armure plus légère. Il coordonait l'attaque du commando de Bonta contre, selon ses ordres, un campement de terroristes. Il avait a sa disposition vingt Cras des plus expérimentés et un groupe de cavalerie.

Formation de harcelement, il faut amener Khyrra droit dans le piege

-A vos ordres messire Ahanselm

Les archers, ayant reçu un signal, tirerent une pluie de fleches enflammées pour embraser le camp et forcer ses occupants survivants a en sortir. Et dans le meme temps, les cavaliers se séparerent, laissant Ahanselm seul charger face a Khyrra


Bonjour Sale Bouchère !


lui dit-il, l'accueillant avec une lance tendue.

Revenons a Eor, sifflant Eowyn et sautant en selle. Il se dirige vers la charge bontarienne, faisant forcer Eowyn.

Khy, je ne te souhaite pas bonne chance, mais tu prends lesquels ? Gauche ou droite ?


Eorh dégaina sa griffe de Grizmine et se prépara a receptionner une charge des plus... dévastatrices
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khyrra
Admin
avatar

Nombre de messages : 3008
Age : 36
Cercle : Spectre
Divinité : Sacrieur
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Mer 12 Mar - 14:57

- Lesquels? Je prend le comique en premier! Commences à t'amuser avec les autres, je te rejoins dès que j'en ai fini avec celui-là!

Khyrra passa son épée dans sa main gauche et se coucha sur l'encolure de sa monture, la poussant jusqu'à sa vitesse maximale. Bien que Okury n'est pas la puissance physique d'Eowyn, la sacrieuse comptait bien jouer sur sa vélocité et son agilité supérieur.

Tandis que la dinde fonçait droit devant elle, Khyrra resserra sa prise sur les rênes, guettant le moment précis où tout se jouerait. Alors que le duo semblait sur le point de s'empalait sur la lance brandit, elle tira brutalement sur les guides, faisant faire un écart impromptu à sa bête. Il n'y eut pas de choc, juste deux ennemis se croisant. Profitant des quelques secondes d'incompréhention de l'ecaflip et avant que l'écart ne soit trop grand entre eux deux, la sacri empoigna la hampe de la lance et profita de son élan pour l'arracher à son possesseur. Celui-ci fut déséquilibré par la manoeuvre et alla mordre la poussière pendant que sa monture continuait sur sa trajectoire.

Khyrra fit ralentir sa dragodinde et la fit volter pour revenir au petit galop vers son adversaire désormais piéton. Celui-ci, comme pris de peur devant la charge de la sacrieuse, pris la fuite end irection de ses lignes. Enfin, c'est ce que pensait Khyrra, car elle ne put voir le sourire satsifait de l'eca. Aussi se lança-t-elle à sa poursuite et usa d'un coup de hampe de lance dans les molets pour faire chuter son ennemi, le faisant rouler sur le sol. Il n'eut pas le temps de se relever que Khyrra était de nouveau sur lui, lance pointée.


- toi, tu ne bouges pas, on a à causer dès que je reviens! pour le moment, j'ai un iop sur le feu.

Sur ce, elle lui planta l'arme dans l'abdomen, le cloua sur place. Sans écouter ses cris, Khyrra chercha Eorh du regard et partir à sa suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorhlinghas

avatar

Nombre de messages : 344
Age : 27
Cercle : 171
Divinité : Iop
Guilde : Ying Yang
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Mer 12 Mar - 16:17

Les cavaliers se réunirent en un bloc, opérant une formation serrée. Ainsi lorsque le Iop, sur sa dinde bondissante arriva, aucun espace n'existait entre eux.

Vous allez payer, pour Tann, et parce que je suis en manque de sang


Un moulinet et vingt metres plus tard, Le Iop était au corps a corps, avec ce qui semblait etre le leader de la formation. Il leva haut l'épée et lui fendit le crane, mais aperçut un regard horrifié de l'homme qu'il venait d'occire. Il n'eut pas le temps de méditer cette vision que vingt lances, accompagnées de vingt hommes les brandissant, apparurent et coupèrent la charge du Iop.

Tu es mort, traitre !

De plus, de la cime des arbre, un cra banda une fleche d'ébène et tira un trait qui alla rompre l'attache de la selle de la dragodinde cabrée. Eor tomba logiquement a terre


Pas encore !


Il se releva, l'épée a la main, prêt a en découdre. Revenons a Ahanselm, soi disant agonisant.


"Bon, faire semblant de ramper sur trois metres, mais d'abord, soigner cette blessure"

Appliquant une potion, il cassa la lance et se recula de trois metres, ses dés fétiches en main.

"Allez, reviens m'interroger, infidele"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khyrra
Admin
avatar

Nombre de messages : 3008
Age : 36
Cercle : Spectre
Divinité : Sacrieur
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Mer 12 Mar - 20:09

Khyrra ne pensait déjà plus à Ahanselm. Protéger ses alliés, protéger le clan, son instinct de sacrieuse prenait le dessus et la poussait à foncer dans le tas, au péril de sa propre vie. Et même si elle ne portait pas le iop dans son cœur, il n’en restait pas moins un Erinyes, et en tant que tel, elle devait le protéger.

"Naturellement, sans moi pour sauver ses fesses, il réussirait à se faire tuer cette andouille ! Mais pourquoi les iops sont-ils aussi…"

Ses réflexions furent interrompues par son arrivée au corps à corps. Lancée à pleine vitesse, Okury défonça la masse trop concentrée sur l’anéantissement d’Eorhlinghas pour la voir arriver, piétinant les soldats qui avaient le malheur de perdre pied. Khyrra profita de la confusion pour transpercer le cœur d’un agresseur de son épée, tandis que de l’autre même, elle arrachait sa misérable vie à un autre.

- Et de 2,5 pour moi ! Tu traînes Eorh, tu traînes ! Bouges-toi un peu où ils vont réussir à nous tuer ahaha !

Sans attendre de réponse, elle s’était déjà tournée vers sa prochaine victime, ferraillant avec une fausse désinvolture. Dans le feu du combat, peu lui importait la victoire tant que la situation n’était pas critique, elle s’enivrait de l’odeur du sang, des cris des blessés, de son propre rire irraisonné. Elle ne sentait plus les blessures qui striaient sa peau, au plutôt, y trouvait un plaisir qui supplantait largement la douleur des estafilades.

- Quatre ! Ils sont nuls ma parole ! On va les aider un peu !

Elle sauta à bas de sa monture et la chassa d’une tape sur la croupe. Ce qui aurait paru suicidaire à n’importe qui d’autre n’était pour elle qu’un peu de piment dans le jeu de la vie et de la mort. Au fond, rien ne lui faisait plus de joie qu’un bon combat, si possible pas trop équilibré. Le plaisir de donner et de recevoir et surtout, de lire la peur dans le regard de ses ennemis, la supplication muette avant que sa lame ne l’achève. Se battre pour elle, pour sa cause, pour un choix personnel et non pour obéir à des ordres.

En repoussant une mèche de cheveux tombant dans ses yeux, elle traça un dessin abstrait mais sanglant sur son visage rayonnant. A cet instant, elle était heureuse et elle oubliait ses soucis, sa vie misérable, ses chaînes. Elle esquiva une estocade et asséna un assaut bien pesé en pleine face de l’assaillant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorhlinghas

avatar

Nombre de messages : 344
Age : 27
Cercle : 171
Divinité : Iop
Guilde : Ying Yang
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Mer 12 Mar - 22:12

Eor taillait, plantait, coupait, donnait de la griffe de grzimine dans tous les coins. Bizarrement, aucun des coups n'avaient atteint une zone vitale. Eor n'eut pas le temps de se surprendre de ses propres réflexes vitaux. Son envie sanguinaire était a son maximum, si bien qu'il ne vit pas la Khyrra sanguinaire mais la Beauté Sacrieuse qui se tenait a ses cotés

"la walkyrie a mes cotés laisse éclater sa rage. C'est magnifique. elle tranche, et tue plus que de raison. Je sais pourquoi je vis désormais, a moi d'etre a la hauteur"

A défaut d'agir comme un hippie, le Iop redoubla de violence, laminant littéralement un cavalier puis bondit en libérant en attérissant une énorme onde de choc qui en désarçonna un second, aussitot achevé par une lame cruelle dans la gorge. Eor frappait un troisieme, brisait la lance, perforait les plaques de l'armure et tranchait l'artère coronaire.

Je te rattrapperai Khykhy, tu peux rien faire contre la puissance Iop !


S'entourant d'une aura de puissance jaune, qui gonfla ses muscles, le Iop tenta de s'attaquer a un quatrieme larron. Mais une pluie de fleches acérées vint contrarier ce projet offensif, tandis que les guerriers battaient en retraite dans une zone située derriere Ahanselm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khyrra
Admin
avatar

Nombre de messages : 3008
Age : 36
Cercle : Spectre
Divinité : Sacrieur
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Mar 18 Mar - 21:10

Les rangs adverses s'éclaircissaient à vue d'œil sous les coups redoublés des deux défenseurs, un peu trop rapidement à leur goût d'ailleurs. Trop rapidement également pour que cela soit honnête vis à vis d'une troupe sensée les exterminer. Un peu comme si tout cela n'était qu'une mise en jambe, plus destinée à tester et affaiblir l'opposition qu'à réellement la réduire au silence mortuaire.

Khyrra commença à ralentir le rythme, les cibles se faisaient rares et esquivaient bien plus les attaques, comme si elles cherchaient à gagner du temps. Pour la sacrieuse, c’était une bonne raison de souffler un peu… et d’enquiquiner son subordonné entre deux estocades.


- Ahahaah! Iop est une fillette qui attend que ses fidèles crèvent pour s'intéresser à eux! Pas plus de plomb dans la cervelle qu'un boufton lobotomisé!

Le sifflement aigu d’une pluie de flèche en approche l’empêcha de poursuivre plus avant dans le harcèlement morale de son compagnon et dans le découpage appliqué de soldat. Un seul regard rapide vers le ciel suffit à lui faire prendre conscience de la gravité de la situation et de son indépétrabilité.

- Les chiens ! Eorh, bouges-toi !

Instinctivement, sans plus réfléchir, elle fit ce que tout bon sacrieur fait en voyant ses compagnons en péril. Le sortilège de sacrifice auréola le iop d’une lueur sanglante une fraction de seconde avant que la pluie mortelle ne frappe. Pourtant, aucune flèche ne l’atteignit bien qu’il fut en plein sur leur trajectoire. Derrière lui, Khyrra s’effondra à terre, sans un cri, ruisselante de son sang, le corps percé de part en part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorhlinghas

avatar

Nombre de messages : 344
Age : 27
Cercle : 171
Divinité : Iop
Guilde : Ying Yang
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Mer 19 Mar - 21:03

Le sang coule dans la bouche d'Eor. L'aura de puissance augmente la force de frappe, certes, mais lorsqu'on a vu l'amour de sa vie se prendre des fleches qui vous etaient destinées, on va plus loin. Et on se mutile, encore et encore. Mais l'heure de verser plus de sang n'est pas encore venue. Pour l'instant, ce que khyrra put ressentir, c'est d'etre soulevée avec délicatesse du sol par un Iop.

T'as encore morflé, les sacris ça tient pas la route... EOWYYYYYN !

Le dinde se releva, bien que chancelante, et arriva aupres du Iop

Porte la en lieu sur, le temps que j'en finisse avec les fils d'ouginak qui se planquent

Eor posa délicatement Khyrra sur eowyn en maintenant son cou bien droit. Il fouilla doucement dans le pantalon de Khyrra pour lui soutirer un sifflet.

En espérant que ça te suffise comme justification de la présence de mes mains sur tes cuisses

Eor souffla dans le sifflet qui emit un son clair et puissant, appellant Okury. Il sauta en selle, faisant se cabrer la monture.


Je sais pas si tu va m'ecouter, mais fonce !

Elle fonçait, comme si le diable etait a ses trousses, et son agilité serait utile dans les chemins forestiers. En jetant un regard derriere lui a Khyrra, il chargea vers la foret.

"pour que tu n'aies pas morflé pour rien... survis, que j'aie une raison de vaincre"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khyrra
Admin
avatar

Nombre de messages : 3008
Age : 36
Cercle : Spectre
Divinité : Sacrieur
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Jeu 20 Mar - 22:56

« Hmm... Métal, non, c’est le goût du sang… Mon sang… Qu’est-ce que… Doucement ma vieille, restes calme et respires … Arhhhh ! Cette douleur… J’ai… Non, c’est trop profond pour des estafilades. Qu’est-ce que j’ai foutu ? Souviens-toi Khyrra, avant qu’il en soit trop tard… Erghh… J’ai… mal… Et pourquoi tout tangue ? Non ! Les flèches ! Khy ! Réveilles-toi ! »

Lentement, la sacrieuse ouvrit les yeux et faillit perdre l’équilibre. Elle se rattrapa de justesse à l’échine d’une dragodinde bien connue, mais qui n’était pas la sienne, une dinde qu’elle n’aurait jamais imaginer ni désirer chevaucher un jour, et ce simple geste instinctif suffit à lui arracher un cri lorsque l’empennage des flèches se prit dans l’arceau de la selle. De rage, elle arracha les flèches de sa chair, cassant simplement le fut de celles qui résistaient.

Elle s’accorda ensuite quelques instants pour remettre ses idées au clair, refouler la souffrance et prendre une décision. Elle se souvenait parfaitement désormais avoir lancer son sacrifice pour sauver le iop, avoir ressenti l’impact mais ensuite, c’était le trou noir. Elle ne voyait aucune explication au fait qu’elle ait perdu connaissance. Le peu de temps entre le lancé du sortilège et les blessures peut être… Ou tout simplement se faisait-elle trop vieille pour jouer encore à ces jeux de gamins. Mais en attendant, la dinde pourpre l’emportait bien loin du combat… et de sa vengeance. On ne s’en prenait pas à elle sans en subir les conséquences, et Khyrra était fermement décidée à leur faire payer cela très cher. Restait à faire faire demi-tour à sa monture. Saisissant les rênes à pleines mains, elle tira violemment dessus en espérant que cela suffise à décider la bestiole.


- Stop ! Stop sale bête !

C’était bien sa vaine, Eowyn semblait bien décidée à obéir à l’ordre de son maître et l’emportait loin du champ de bataille. Khyrra eut beau tirer à mort sur les rênes, la dinde ne voulut rien savoir.

« Réfléchis Khyrra, il doit bien y voir un moyen de l’amadouer… Comment le iop la récompensait-il à l’époque ? Mais oui !»

La sacrieuse se pencha sur l’encolure de la dinde et lui murmura doucement :

- Eowyn, stupide animal, si tu voulais bien m’écouter quelques instants et faire demi-tour, je te servirais un milicien bontarien fraîchement égorgé pour ton dîner. Aller, sois gentille et remmènes moi voir ton maître.

Contre toute attente, la dragodinde tourna bride sans que Khyrra ait besoin d’insister plus et repartit à toute vitesse dans la direction d’où elle venait. Décidément, elle n’avait rien oublié de la période brakmarienne d’Eorh…

« Créature débile… Heureusement que t’es pas plus intelligente que ton maître, et uniquement guidée par ton estomac… »

Malgré les secousses de la course de la dinde, la sacrieuse mit à profit les quelques minutes de trajet pour panser ses blessures à l’aide de quelques potions qu’elle trouva dans la sacoche attachée à la selle. Il lui faudrait des soins plus conséquents, mais pour l’instant, cela suffirait amplement. Ca n’était pas quelques flèches qui allaient la tuer… De retour sur place, elle ne vit nulle trace du iop, ni de sa propre monture. Par contre, son regard tomba sur sa première victime : l’ecaflip qu’elle avait empalé sur sa propre lance. Elle dirigea Eowyn vers la forme étendue au sol, la faisant s’arrêter à quelques pas et se laissa glisser à terre en grimaçant. Couverte de sang, des entailles s’ajoutant à de vieilles cicatrices, les hampes de flèches encore fichées dans sa peau, elle s’avança lentement, comptant sur la vision de cauchemar qu’elle offrait agrémentée d’un sourire mauvais pour mettre son « ami » dans les meilleures dispositions.

- Alors vieux, tes petits copains t’ont oublié ? On va pouvoir causer en tête à tête nous deux…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorhlinghas

avatar

Nombre de messages : 344
Age : 27
Cercle : 171
Divinité : Iop
Guilde : Ying Yang
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Ven 21 Mar - 1:09

"C'est ça grognasse, fais moi ton numéro de sadique"

Revenons quelques mois en arriere. Bonta, l'académie militaire, Ahanselm sort major de promotion, en combat : corps a corps, distance, esquive, magie, rapidité, tactique, psychologie... Sa cible : Khyrra, et son entourage. il a étudié les dossiers volés a Brakmar et au roi. Il a vécu la vie de khyrra dans ce qu'elle a donné en public. Il connait parfaitement les reactions d'eorh, c'est pourquoi il a placé ce piege si subtil dans le bosquet.

Je... pitié, ne me faites pas de mal... Je ne sais rien


"Vas y grognasse, fais moi dérouiller, passe tes nerfs sur moi"


Ahanselm se tenait pret. Des objets magiques dissimulés par magie, deux dagues et une épée. Et une paire de dés cachant une utilité... fulgurante. Tout cela maintenu sous un camouflage total, et pour cause, ils émettaient une odeur caractéristique pour tout écaflip qui se respectait. Dans la foret, derriere les arbres parmi lesquels eor serpentait a toute allure, une lance se tendit, empalant net le Iop.


Khyrra a fait ça... pour rien. Je suis un naze, un raté, une lopette. Je vais crever ici...

Le silence, ce liquide chaud qui s'en va de mon corps... Tout est calme. Un idiot meurt, et khyrra doit etre en sécurité... Tout est bien... Quand soudain, une force

"une force gigantesque sort de mes entrailles, contracte tes abdominaux, ne laisse pas le sang couler, brise la lance et releve toi. Tu as survécu a Brakmar, t'es un Iop DEBOUT"


Il se releve, et un, deux, trois coups d'épée tuent un deux et trois cras. Un bond, et une tete roule au sol. Des fleches lui percent l'echine, ça n'a plus d'importance. Les cras qui resent, au nombre de trois plus leur chef, malgré leurs positions de tir, n'arrivent pas a terraser le Iop. Plus de sous fifre, Eor est plein de sang...

Alors petit Iop, tu vas mourir, toi et ta pouffiasse de chef sacrieuse. T'imagines ce qu'on va lui faire, je me gondole déja

-Suicide toi, ce sera plus doux que ce que je... argh
-Attends, t'as meme plus la force de lever ton épée
-Tu veux que j'essaie?

Eor concentre l'energie de la deuxieme chance, soit ça passe, soit ça casse définitivement. Et la cra ne voit pas la mort venir... et se retrouve étalé sur deux mêtres carrés.

Adieu l'ami. Ce fut un plaisir...


Eor se traina hors du bosquet, a la recherche de okury, mais tomba a genoux, pâle comme la mort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khyrra
Admin
avatar

Nombre de messages : 3008
Age : 36
Cercle : Spectre
Divinité : Sacrieur
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Mer 26 Mar - 21:31

- Je... pitié, ne me faites pas de mal... Je ne sais rien

Khyrra avança encore de quelques pas, mais s’arrêta à un peu plus de trois mètres de son ennemi. Elle se montrait méfiante : tout dans l’attitude et la voix de l’écaflip tendait à montrer un pauvre chaton terrorisé, mais justement, il manquait quelque chose, un simple détail anodin qui aurait définitivement pu la convaincre. La peur. Ce type ne puait pas la peur alors qu’il faisait mine de n’être plus qu’une loque. Le bref intermède qui l’avait éloignait du champ de bataille avait suffit à calmer les ardeurs de la sacrieuse et c’est avec un esprit bien plus clair et moins ennivré par le combat qu’elle étudiait désormais la situation. Sa rancune n’étant pas assez forte pour la pousser à foncer tête baisser, elle agissait avec circonspection.

- Oui oui, c’est ce que l’on dit toujours… Mais j’ai massacré assez de poolay de ton espèce pour savoir qu’un bontarien a toujours des choses intéressantes à raconter. Alors, avant de te mettre à hurler et lâcher ce que je veux savoir, j’apprécierais grandement que tu me laisses quelques secondes de calme…

Sous le regard médusé de l’éca, l’Erinyes inspira profondément et ferma à demi ses yeux, ne laissant qu’un mince éclat blanc filtrer entre les mèches de cheveux masquant son visage désormais baissé, bras ballants le long de son corps meurtri. Du sang maculant ses avant-bras s’éleva une fine brume incarnate, tourbillon de particules s’agglomérant en une ombre mouvante qui gagnait en tangibilité à chaque seconde. Khyrra expira lentement, se concentrant au maximum. Détourner un sortilège de sa fonction première allait lui coûter pas mal d’énergie et dans son état, elle n’avait pas le droit à l’erreur. Il ne s’était guère passé plus d’une trentaine de secondes depuis sa dernière intervention, mais pour le temps s’était comme figé.

Mais ce ne fut qu’un court calme avant l’explosion de la tempête. La brume sanglante s’était épaissie et renforcée, englobant la sacrieuse dans une nuance de filaments agités de spasmes réguliers.


- YAAHHH !!!

Ses yeux s’ouvrirent d’un seul coup tandis que les tentacules serpentiformes d’attirance bondissaient de ses bras tendus, nés de la brume et comme portés par le cri sauvage. Mais au lieu de ramener leur victime à leur maîtresse, chacun s’enroula autour de la cible dans une étreinte inexorable, la soulevant de terre. Khyrra grimaçait sous l’effort mental que cela exigeait tandis que le sort pompait dans ses forces déjà bien entamées. Elle planta ses ongles dans ses paumes de main et laissa son sang glisser le long des tentacules. Ceux-ci semblèrent s’en nourrir et gagnèrent en matière tandis que la sacrieuse murmurait d’obscures paroles. Leur texture souple changea du tout au tout et devint plus dure et plus acérée que la meilleure lame existant dans le monde des Douze.

- J’ose espérer que tu as compris que tu n’avais aucune chance de t’ent irer vivant. Alors, soit on expédie ça rapidement et je met fin à ton existence de la façon la plus douce possible dans la situation actuelle, autrement dit, une bonne punition et on n’en parle plus, soit tu veux faire durer le plaisir et à ce petit jeu, tu te lasseras avant moi.

Pour appuyer ses dires, elle fit se resserrer d’un tour les tentacules, lacérant la fourrure de l’écaflip et entamant les chairs. Pour le coup, Ahanselm ne put s’empêcher de grimacer avant de partir d’un rire dément. Il posa son regard de félin sur la sacrieuse et cracha dans sa direction, sans l’atteindre toute fois.

- T’es pas comme dans les rapports. T’es bien pire que ça. Y’a que la torture et la mort qui t’intéresse dans la vie, hein, sale chienne. Et ton copain le iop doit être en train de répandre ses tripes entre les arbres de la forêt à l’heure actuelle. T’inquiètes, t’iras bientôt le rejoindre dans le royaume des cadavres bouffés par les corbacs !

- J’ai voulu être sympa, ça m’apprendra…

Avec un grognement agacé, Khyrra tira sèchement sur les filaments enserrant l’abdomen du matou. Les fibres tranchantes transpercèrent les muscles et déchirèrent les entrailles offertes. D’autres tentacules furent invoqués et se joignirent là la partie, plongeant et fouaillant dans les plaies béantes. Désormais, c’était une affaire personnelle et l’ardoise allait se régler au prix du sang. Pendant de longues minutes, Khyrra maintint son emprise, sans même poser une question, pour le simple plaisir de voir son adversaire se tordre de douleur, et perdre son arrogance et son assurance du début de leur « entretien ».

Pendant ce temps, une dragodinde d’or et d’ébène approchait d’un corps inanimé en bordure de la forêt et entreprenait de brouter une tignasse perdue au milieu des brins d’herbe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorhlinghas

avatar

Nombre de messages : 344
Age : 27
Cercle : 171
Divinité : Iop
Guilde : Ying Yang
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Jeu 27 Mar - 16:35

Héhé. Héhéhéhiahahaha. Tu crois dominer ? Tu m'fais rire tu sais ! J'vais t'apprendre aujourd'hui qu'y faut pas se croire au dessus des autres. Ca par contre, c'etaiit écrit dans les bouquins ! Tu n'es qu'une pétasse de sacrieuse incapable d'etre modeste. Tu te prends pour une reine, mais t'es qu'une bouchere avec pas plus d'honneur qu'une souillon de brakmar. D'allieurs, comme on dit hein, meme si la chienne apprend a miauler, elle reste juste une chienne.

Ajoutant les gestes a la parole, Ahanselm se couvrit d'un sourire sarcastique; Il avait deux options : soit ça passait, et il gagnait. Soit il se ferait tuer avant même d'avoir pu bouger. Il allait gagner, il ferait tout pour. Des années d'entrainement et de discipline allaient porter leurs fruits. Ahanselm utilisa une premiere fois le sort de roullette pour se défaire d'une partie des filaments, répoussés par une energie dissipatrice, libérant ses mains. La main gauche, concentrant l'energie d'un sort de roulette aléatoire s'il en est, matérialisa le sort sacrieur totalement et l'écaflip tira violemment sur des filaments camouflés dans les herbes, amenant deux dagues acérées, camouflées par les soins des mages de bonta. Tandis que, réunissant ses forces au grand complet, concentrant l'energie d'un sort de roulette, matérialisa le sort sacrieur totalement et l'écaflip tira violamment sur les filaments.

Surprise, grognasse.

Ahanselm serra avec discipline ses dagues en main, elles apparurent aussitot, tandis que la sacrieuse arriva au contact. Deux coups de dagues fuserent, blessant la sacrieuse a l'aisselle et au genou droit. La première ne servait qu'a briser le sort qui le maintenait prisonnier partiellement. La seconde servait a ralentir la sacrieuse. Dans le meme temps, il plaça ses pattes arrieres griffues sur la poitrine de la sacrieuse, se tenant a ses cheveux et, tout en lui lacérant le torse, bondit en arriere, repoussant du meme coup la sacrieuse. Un saletot plus tard, ahanselm saisit ses dés fétiches, et en activa le mécanisme. Avec un certain plaisir, il regarda la sacrieuse blessée, empétrée dans une boue a l'odeur suspecte.

Et c'est parti pour le final

Ahanselm jeta les dés près de la sacrieuse. Immédiatement, ils prirent feu. Et, par une grande réaction en chaine, tut ce qui entourait khyrra prit feu violamment. Cette derniere y compris. Admirant le spectacle, Ahanselm utilisa un parchemin de camouflage pour eviter de méchants sorts de sacrieur vissant a vous emmener dans les peiges que vous construisez. Ces sacrieurs sont de vrais rabats-joie . Mais revenons a notre Iop, mourant, et avec larme en train de bouger dangereusement vers la gauche

Uk ?

Okury n'avait encore jamais vu de touffe d'herbe avec une main, qui cherchait en vain a ouvrir une bouteile de verre. La dragodinde en avait vu des choses, mais des Iops dans son lit de sang, ça jamais. Elle connaissait bien ce Iop. Elle l'avait vu

'Vais m'rir, f'chaud... m'j'frd

Le bouchon de la bouteille sauta, et le Iop amena bouteille pres de son visage. Essayant d'articuler une phrase, il regardait la dragodinde


grosse bébette, t'veux pas m'mettre sur l'dos... vite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khyrra
Admin
avatar

Nombre de messages : 3008
Age : 36
Cercle : Spectre
Divinité : Sacrieur
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Mer 2 Avr - 12:21

Nul ne saura jamais si Okury avait eu un éclair de géni ou si seul son estomac guidait ses actes, mais toujours est-il que la dinde qu’elle pencha au dessus du iop pour brouter une herbe décidément plus savoureuse que les cheveux d’Eorh, mettant ainsi sa bride à portée de main.

A l’opposée, une mercenaire se retrouvait dans de sales draps. Pliée en deux de douleur et de surprise, ses mains pressant les balafres striant sa poitrine, la sacrieuse eut la présence d’esprit de sauter en arrière sans se poser de question lorsque l’ecaflip jeta deux objets non identifiés à ses pieds. Ce réflexe lui permit de ne pas être prise au centre de l’explosion et de ne pas griller sur place sans espoir de s’en sortir, mais ne suffit pas à l’écarter de la zone dangereuse. L’herbe haute des plaines s’enflamma contre toute attente avec une virulence inhabituelle. C’est seulement à cet instant que Khyrra se rendit compte de la forte odeur alcoolisée qui planait sur l’endroit. Le feu prit à sa tenue avec voracité, mais contrairement au commun des mortels, elle garda son sang froid et ne chercha pas à l’étouffer, bien que pas loin d’être paniquée tout de même.


- Sacrieur ! Sauves moi ou tues moi sur le champs, mais ne me laisses pas finir ainsi !

Khyrra incanta rapidement, des paroles qu’elle ne connaissait guère si ce n’est par son héritage racial et pour avoir vu sa sœur les prononcer. Arrivée au dernier mot, elle grimaça par anticipation, mais elle n’avait pas vraiment le choix. Le sortilège la gifla et la fit vaciller dangereusement au milieu des flammes, mais elle avait gagné un court répit. L’eau magique éteignit les flammèches qui grignotaient ses vêtements et se répandit en une mince couche momentanément protectrice.

« Si je m’en sors, promis juré, j’irais te dédier un sacrifice au temple, Sacrieur. Mais ne me laisses pas tomber… »

Mais déjà, la rémission n’était plus d’actualité et le feu revenait à l’assaut. La chaleur devenait étouffante et grillait sa peau à nue. La fumée l’asphyxiait à demi, l’empêchant de voir clairement à plus de quelques mètres. Il fallait qu’elle bouge et vite, finir carboniser ne rentrait pas dans la conception de mort honorable de la sacrieuse. Mais ce jeter dans le brasier n’était pas une des meilleures solutions disponibles, même si cela semblait être la seule disponible. Pourtant…

Khyrra ramena sa longue tresse et l’enroula autour de son visage, formant un masque quelque peu protecteur, inclina sa coiffe sur ses yeux et resserra sa cape autour d’elle, en priant que les propriétés magiques ignifugées de son équipement teindraient assez longtemps face à une telle fournaise. Quel élément était plus fort que le feu ? L’eau, mais à part furie, elle n’en avait pas sous la main. D’ailleurs, le côté négatif du sort commençait à sérieusement se faire sentir, la blessant un peu plus à chaque seconde passée dans le brasier. La jeune femme tendit une main devant elle. Il lui fallait essayer, elle ne voyait pas d’autre possibilité. L’assaut jaillit d’un seul coup et déchira le rideau de flammes, ouvrant un étroit passage, qui ne dura que quelques instants avant de se refermer.


« L’air écarte les flammes, mais les attise aussi en retour. Je n’ai pas intérêt à me louper niveau synchronisation… »

Elle s’approcha du cercle de feu et inspira profondément, gonflant ses poumons d’air air surchauffé mais qu’elle savait comparativement plus frais par rapport à ce qui l’attendait plus loin. Elle lança son sort d’assaut et se jeta dans le maigre passage créé par le déplacement d’air magique. Elle n’eut le temps de faire que quelques pas avant de devoir recommencer l’opération, les flammes se refermant sur elle a toute vitesse. N’étant pas d’une nature très portée sur le sens de l’orientation à la base, elle priait intérieurement d’aller le plus droit possible et de ne pas tourner en rond, se fiant uniquement à son instant tant sa vision était brouillée par la chaleur. La traversée lui parut durée une éternité, avec la douleur comme seule compagne et comme seul bouée de sauvetage pour ne pas sombrer et abandonner le combat.

Finalement, une bourrasque fraîche lui indiqua qu’elle était sortie de l’enfer. Elle tituba encore sur quelques mètres puis finit par tomber à genou. Le brasier continuait de se consumer derrière elle, mais l’herbe humide de la dernière averse l’empêchant de s’étendre en dehors de la zone imbibée d’alcool. Toussant et crachant, les yeux noyés de larmes, elle se surprit à remercier sa déesse pour la première fois depuis des années. Chaque nouvelle inspiration d’air frais était autant une renaissance qu’une torture pour ses poumons brulés, mais la sacrieuse acceptait cela comme un mal nécessaire et réjouissant, une bénédiction, tout comme sa peau noircie par la fumée où elle devinait sous la couche noirâtre les brûlures et les cloques, ou encore chaque souffle de vent qui soulevait les lambeaux calcinés de sa cape fondue et collée à son dos. Elle était vivante et c’était tout ce qui comptait.

Mais encore fallait-il que cela dure…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorhlinghas

avatar

Nombre de messages : 344
Age : 27
Cercle : 171
Divinité : Iop
Guilde : Ying Yang
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Lun 14 Avr - 12:01

Ahanselm triomphait, mais le contrecoup avait fini ses effets positifs, et il fallait payer l'addition : les blessures au ventre se rouvrirent et l'hémorragie reprit lentement. Aucune panique ne le saisit, il savait qu'il avait encore quelques bonnes minutes avant que ça ne devienne grave. Il fallait tout de même en finir au plus vite. Pour cela, il tira une épée rutilante et l'abbatit sur la sacrieuse a plusieurs reprises, apparaissant du même coup.

Alors sale traitresse, tu as toujours envie de faire la catin d'Alister le faible ? As-tu tu toujours envie de créer un monde meilleur sans Bonta ?

Il tournait autour de Khyrra, comme un prédateur jouant avec sa proie quasi tuée, comme un gladiateur attendant le signe de son empereur, comme un toréador ayant planté ses sabres, bref, pour Ahanselm, la mise a mort etait imminente. Ou, du moins, la victoire. Le brasier s'eteignait assez rapidement derriere lui, donnant a son discours une connotation apocalyptique

As-tu regouté a la realité ? Tu as vu ce que l'élite de Bonta peut faire ? Tes pathétiques talents pour te vanter de ta puissance ne sont que futilité quand je peux détruire, et soumettre deux tetes Erinyes ! Je dispose de miliers d'hommes prets a mourir un par un pour t'exterminer ! Pire encore ! Je t'ai suffisament étudie pour savoir qui tu fréquentes, ce que tu penses, et comment tu te bats. En somme, je suis fait pour te tuer.

Ahanselm recula, ne perdant pas khyrra des yeux. Il avait fait son oeuvre ici, et contrairement a la plupart, avait reussi l'épreuve du feu, non seulement il en était sorti en vie, mais il avait battu Khyrra.


Je suis ta Némésis Khyrra. Aucun d'entre nous ne peut vivre décemment tant que l'autre survit. J'espere que tu vas mourir, pour ma cité. Mais pour mon esprit de guerrier, j'espere te voir survivre, pour vivre avec ton honneur brisé. Et pour te battre a nouveau !


Il siffla un coup sec dans un sifflet, et une monture rouge et noire arriva. Ahanselm monta en selle, dissimulant les plaies les plus handicapantes, et surtout celles qui tachaient de vermeil ses habits deja bien souillés. Faisant se cabrer la dragodinde, il donna le galop, direction bonta, aui plus vite, la manche avait été gagnée.
Revenons a Eor l'agonisant, qui saisit la bride offerte, involontairement par okury pour se retourner et verser le liquide salvateur d'une potion sur le vente en charpie qui avait été en bon état peu avant. La douceur fut si sublime que le Iop tomba evanoui, remerciant dans un dernier souffle Khyrra, bien que la sacrieuse ne soit pas sur la monture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khyrra
Admin
avatar

Nombre de messages : 3008
Age : 36
Cercle : Spectre
Divinité : Sacrieur
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Lun 14 Avr - 18:26

- Je me fous bien de Bonta…

N’étant plus en état de se battre, Khyrra prit la seule option qui lui rester : subir en bonne sacrieuse, tandis que l’ecaflip s’en donnait à cœur joie. Sans un cri, elle ne lui donnerait pas cette joie, elle se laissa taillader sans réagir et jusqu’à ce que ses forces la trahissent. Alors, étendue à terre, elle l’écoute débiter ses sornettes en serrant les dents, en faisant le mort. Lorsqu’Ahanselm ne fut plus qu’une ombre sur l’horizon, la sacrieuse concentra toute la souffrance accumulée pour se redresser et se relever.

Avec des gestes lents et mesurés elle tâtonna dans ses poches à la recherche du sifflet qui lui sauverait la vie. Mais il n’était nulle part. Consternée, elle comprit qu’il n’y avait plus d’espoir, que perdue au milieu de nulle part sans moyen de rejoindre une zone plus civilisée, sans soin à attendre, que sa route s’arrêterait ici. Alors, avec un cri de rage face à tant d’impuissance, elle laissa éclater toute sa colère et son accablement, sans plus retenir ses larmes. Elle maudit longuement le sort qui avait voulu qu’elle vienne se jeter dans ce guet à pend et qui lui avait repris toute possibilité d’en réchappé en la privant du moyen d’appeler sa monture. Et lorsque les larmes même se furent taries, elle jeta ses dernières forces dans une longue et interminable marche en direction de la forêt, là où Eorhlinghas avait disparu lui aussi. Au vu de l’évolution de la situation, elle ne se faisait plus guère d’illusion quant à leur avenir commun, mais au moins ne mourrait-elle pas totalement seule, même si c’était pour avoir un cadavre comme témoin de ses derniers instants.

Le trajet jusqu’à la lisière du bois se fit dans une demi réalité, un cauchemar éveillé, où la douleur se partageait la raison vacillante de la sacrieuse avec l’épuisement et le délire du à la fièvre et à la perte de sang. Khyrra s’enfonça encore sur quelques mètres sous la couvert végétal mais elle était au bout du rouleau.


« Je vais… me reposer un peu… et repartir… ensuite… »

Elle s’appuya contre le tronc d’un vieux chêne, sentant à peine l’écorce rude contre la peau à vif de son dos. Ses jambes se dérobèrent sous elle et elle s’effondra sur l’humus humide, sans connaissance. Des secondes, des minutes, des heures qui sait, s’écoulèrent, pour Khyrra, il n’y avait plus de temps.

Une étrange sensation de douceur, une caresse chaude, puis humide, sur sa joue. Un souffle d’air ? Non… Khyrra ouvrit lentement les yeux : une boule de poil flou occultait tout son champ de vision et lui léchait le visage. Le familier était resté dans la sacoche de selle de sa dinde pendant toute l’affaire, Okury ne devait pas être loin, mais il était désormais trop tard pour tenter quoi que ce soit.


- Cendre… J’aurais mieux fait de te laisser finir ton tofu à Astrub… Ta maîtresse a fait la dernière connerie de sa misérable existence…

Avec délectation, elle passa ses doits dans la fourrure soyeuse. Le chacha vint se blottir contre sa poitrine et Khyrra y puisa un profond réconfort. Peu à peu, les caresses se firent plus lentes, plus molles, suivant la respiration de la mercenaire. Recroquevillée au pied de l’arbre, Khyrra n’avait plus rien de la fière guerrière, elle n’était plus qu’une femme blessée, brisée et abandonnée. Mais sereine. Un mince sourire se dessina sur ses lèvres puis ses paupières se fermèrent doucement. Cendre gémit mais ne bougea, restant à veiller jusqu’à la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorhlinghas

avatar

Nombre de messages : 344
Age : 27
Cercle : 171
Divinité : Iop
Guilde : Ying Yang
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Lun 14 Avr - 20:34

Ce n'est pas un hasard qui poussa l'homme drapé de gris et de noir, completement masqué, a une zone ravagée, une veritable verrue défigurant les plaines de cania. Des cadavres et une terre brulée accompagnerent l'homme dans sa marche, il cherchait quelque chose de précis et le découvrit au détour d'une dragodinde tranquille. Celle ci, zébrée de noir et d'or, etait sur le point de fuir instinctivement, comme a l'approche d'un prédateur naturel. Et elle n'avait pas tort, simplement, l'homme ne voulait pas la dévorer, il se contenta de se concentrer, et la dragodinde se détendit, et vint le voir. Puis son attention se porta sur le Iop en charpie a ses pieds.

Allons allons... Ton heure n'est pas encore venue.


Il souleva, non sans mal, le corps du Iop tombé en héros, et le mit sur la dragodinde, sans se soucier de l'etat des deux. Puis, tel l'ankou et son chariot macabre, il se dirigeait vers une etincelle vitale en train de s'eteindre. Un afflux d'odeur de métal, une odeur de sang embaumait l'air. L'autre devait se trouver la bas, et au vu de la force de l'odeur... C'etait sans doute l'endroit ou la sacrieuse se mourait. Le combat avait résonné dans la magie a des lieues, non pas par ses dechainements, mais par la rencontre des puissances qui s'y rencontraient.

Suivons ta piste, Khyrra la grande... Khyrra la vaincue...

Il suit la piste, sans aucun problème... l'âme de Khyrra va bientôt s'échapper de son corps... alors elle laisse des traces d'elle même dans la magie. Dans un état second, a demi dans ce monde et a demi en pleine divination. La divination souffre cependant d'un grand défaut, quelque chose brouille la vision, au point d'en provoquer une douleur terrible qui coupe le sortilège. L'homme regarde alors le monde reel et voit un chacha, léchant le presque cadavre de la sacrieuse. Enfin, cette chose qui y ressemblait. Ce bout de viande avait bien souffert. Elle avait été gravement brulée. IUl se pencha, mais le chat souffla et mordit l'homme qui réagit en expédiant ce dernier loin.


Ahh ! Va-t-en sale bete ! Quand a toi, le grand voyage n'est pas d'actualité

Il ouvrit délicatement la bouche de la sacrieuse et y versa une potion rouge sang. Cet élixir, au gout des plus horribles, ravive les forces vitales quasi-éteintes. Dans le même temps, il tire un sifflet lui appartenant, faisant venir une dinde couleur de ciel nocturne

Shade, emmène la a l'abri. Rejoins Okury, et emmène les deux a la crypte.


La dragodinde se baissa, et l'homme mit Khyrra sur Shade, qui fila, rejoignant Okury toujours aussi envoutée. L'homme but ensuite une potion, et, avant que celle-ci l'emmène loin, attrapa une furie griffue qui miaule.
Eor et Khy, dont l'état était stabilisé, mais toujours faible, se trouvaient dans une cellule sombre. Les murs sont de marbre noir et le tout est plongé dans la pénombre. Des cris résonnent dans le lointain, portés par l'écho du vide ou se trouvent nos héros
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khyrra
Admin
avatar

Nombre de messages : 3008
Age : 36
Cercle : Spectre
Divinité : Sacrieur
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Lun 14 Avr - 21:35

Il faisait froid. Froid et humide. Le corps frissonne, revient à la vie par un automatisme de conservation naturel. De la chaleur, il lui fallait se réchauffer, mais sans apport extérieur, il n’y parvint pas. Alors, il mit en branle la conscience, il fallait agir.

Comme d’un long coma, la sacrieur émergea peu à peu de la brume qui noie son cerveau et alourdit ses gestes. Il faisait sombre et pendant un moment, la seule chose qu’elle perçoit, c’est l’humidité qui ruisselle sur un sol glacial. Peu à peu, la mémoire lui revint, elle parvint à rassembler des brides du passé récent. Le piège, le combat, le feu, sa défaite. Sa fin. La souffrance. A ces souvenirs, l’instinct reprit le dessus, elle se sentait en danger, elle ne comprenait plus. Elle aurait dû être morte ! La sacrieuse tenta de se redresser et tout son corps cria merci. La souffrance. Non, elle était toujours belle et bien vivante. Pas mourante mais pas en super forme non plus. Khyrra cessa de lutter pour écouter. Son corps. Le pire était passé, il n’y avait plus de risque vital. Dans l’immédiat en tout cas. Ce qui se passait autour. La pièce était petite au vu de l’écho, petite et vide. Une respiration. Elle n’était pas seule.

Lentement, elle roula sur le flanc et inspecta les environs. Une cellule, elle était emprisonnée elle ne savait où. Des murs de marbre, des barreaux u peu plus loin, l’odeur de renfermé. Khyrra n’avait jamais supportée d’être enfermée, et cela s’étendait par extension à tout lieu trop étroit et dont elle ne pouvait sortir. Elle se força au calme, ce n’était pas le meilleur moment pour piquer une crise e claustrophobie.

Une forme étendue, un peu plus loin, inerte, mais qui respirait encore. La sacrieuse rampa vers elle et l’étudia. UN iop, LE iop, Eorh. Lui aussi n’était pas beau à voir, mais il n’avait pas succombé. Etrangement, malgré tous leurs différents, cela la rassura. Au moins quelqu’un sur qui elle pourrait plus ou moins compter. Enfin, s’il daignait regagner complètement le monde des vivants…


- Eor… Sale iop, réveilles-toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorhlinghas

avatar

Nombre de messages : 344
Age : 27
Cercle : 171
Divinité : Iop
Guilde : Ying Yang
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Lun 14 Avr - 22:43

Hngh... Lances... Fleches... Esquiver...

Le Iop ouvrit fugacement des yeux, mais il etait évident qu'il n'etait pas de retour a la realité. En effet, il flottait dans les brumes de l'inconscience. Revoyant des lances percer son echine dans un concert de douleur, il se tordait a cause de celle ci, puis s'eveilla brusquement. Il mit quelques secondes a apprécier ce qui se trouvait autour de lui.

Khy... On est ou ?


Le Iop remarqua les graves brulures de la sacrieuse, en ressentit une grande culpabilité, et leva son bras gauche, décrocha sa cape et la jeta tant bien que mal, ne pouvant visiblement rien faire d'autre, sur la sacrieuse. Il regarda autour de lui... quand la realité de son corps se rappela a lui. La douleur le prit comme la mer prend les corps des noyés, elle l'engloutit, le poussant presque au niveau de pousser un hurlement.

Ahhh... ça ressemble pas aux geoles de Bonta ou d'Amakna...

Laissons la le Iop en souffrance, durant le reveil post-raclée de nos héros, une douzaine de paires d'yeux rouges observaient les deux guerriers. Une espece de barriere invisible semblaient les empecher d'acceder aux deux infirmes. Les cris spectraux et violents cesserent peu a peu en fond, sur une derniere phrase

Ne les touchez pas ! Ils ne sont pas a manger !


L'homme en gris et noir apparut devant les barreaux, deux yeux rouges luisaient de sous sa capuche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khyrra
Admin
avatar

Nombre de messages : 3008
Age : 36
Cercle : Spectre
Divinité : Sacrieur
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Mar 15 Avr - 11:36

- Ahhh... ça ressemble pas aux geoles de Bonta ou d'Amakna...

- Non loin de là... Ca pue la mort ici, la vieille mort, c'est n'est pas l'atmosphère de ces prisons que nous connaissons...


D'un hochement de tête, elle remercia Eorh et serra la cape autour d'elle. Le brasier n'avait guère était clément avec ses vêtements et sa faiblesse rajoutait encore à sa perception exacerbée du froid ambiant. Maintenant qu'elle était pleinement éveillée et que ses yeux s'habituaient peu à peu à l'obscurité ambiante, elle étudiait calmement la situation.

- Non, nous ne sommes ni à Bonta, ni à Brakmar et ecnore moins en Amakna. C'est pas une prison, même si dans les faits, nous sommes captifs. On dirait plutot un tombeau, du genre où l'on nous y enterre vivant pour l'éternité... Je ne sais sur quel taré nous sommes encore tombés, mais qu'il n'espère aucune gratitude de ma part pour avoir rallongé mianblement mon existence...

- Ne les touchez pas ! Ils ne sont pas a manger !

La voix claqua séchement, les faisant sursauter tous les deux. A l'unisson, ils se tournèrent vers elle. L'homme semblait sans age sous sa tenue noire et grise. Malgré elle, Khyrra recula légèrement. Ce type lui foutait une frousse terrible, viscérale, il était... malsain, même pour l'ancienne brakmarienne qu'elle était.

- Qui êtes-vous? Que voulez-vous? Pourquoi sommes nous prisonniers?!

Sa voix était mal assurée, mais la sacrieuse tentait de se donner uen contenance malgré son apparence dépenaillée et pitoyable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eorhlinghas

avatar

Nombre de messages : 344
Age : 27
Cercle : 171
Divinité : Iop
Guilde : Ying Yang
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   Mar 15 Avr - 14:33

L'homme sourit, visiblement satisfait de son effet de surprise. Il s'approcha de la cellule toujours drapé dans un costume visiblement usé, de gris, de noir et de bleu nuit. Son bras droit, masqué par la toge, tenait une précieuse relique pour maintenir son costume. Son anonymat etait primordial.

Tu veux juste savoir qui je suis ? Tres bien, je suis celui qui t'as sauvé, avec ton ami le Iop. On m'appelle Cyric, dans ce mausolée. Ce que je vous veux... hé bien, je vous ai sauvés, on peut dire que je veux votre vie non ? Mais la formule ne colle pas bien. Disons que j'etais venu vous avertir, et que je suis arrivé bien trop tard.

Il repoussa une dizaine d'etres derriere lui.


Vous etes enfermés pour vous eviter une desagreable sensation d'etre... considérés comme un plat. J'ai laissé les clefs dans votre celulle, et vous etes libres de sortir, a vos risques et perils, cependant. Pour tout dire, dans votre etat, vous serez morts si vous ouvrez la porte.

L'homme fit passer de la nourriture dans une trappe a cet effet. Un plat de viande rouge, a peine cuite et du pain, ainsi qu'un pichet de limonade d'incarnam. Il alla chercher un tabouret et s'assit dessus, toujours dans l'obscurité. Ses yeux rouges parcoururent les prisonniers.

N'ayez pas peur. Je veux juste voir quelles infos vous avez eues. Que faisiez-vous en plein milieu des plaines de cania ?

Son ton doux n'avait que l'apparence d'une douceur. L'ambiance etait macabre, les gouttes d'eau qui s'ecaraisent sur le marbre noir avaient quelque chose d'horriblement terrifiant, ainsi que les yeux rouges, comme autant de betes, aux rales affamés, n'attendaient qu'une occasion de saigner les deux mercenaires. L'homme lui meme n'avait de différent que le fait qu'il ait pris la parole et semble repousser ses congéneres, il attendait avec une certaine impatience la réponse, et l'ambiance s'en ressentait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ rp fermé : Khy & Eor ] Des affres du devoir
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» La «frontière» est-elle carrément fermée entre Haïtiens et Dominicains même au Q
» Vol pour cause de portes non fermées
» Hidden Truth [ Partenariat ] Fermé
» Cœur ouvert, cadenas fermé ?
» Les affres de la guerre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Lames Aphya :: La salle commune :: Au coin du feu-
Sauter vers: