AccueilRechercherFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La cicatrice

Aller en bas 
AuteurMessage
Wu-Xia

avatar

Nombre de messages : 1118
Age : 37
Cercle : 179
Divinité : Pandawa
Guilde : Opossum
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: La cicatrice   Sam 16 Fév - 11:53

Ekilibr entre dans la maison des mercenaires d'Astrub. Son apparition jette un froid sur ses compagnons présents. Ses vêtements sont souillés de sang et sa démarche est incertaine. Son chavipovan s'est semble-t-il changé en bandeau ensanglanté qui lui barre la moitié supérieure gauche du visage.

Il s'approche du bar, fouille un peu et finit par sortir une bouteille et la débouche avec ses dents. Son bras gauche semble blessé lui aussi, il est dissimulé sous sa cape mais est néanmoins immobile. Après une longue gorgée de l'étrange liquide, il tente de faire bouger son bras, tout doucement. Il grimace et reprend une gorgée de la potion. Ses plaies se referment et ses os se ressoudent, mais la douleur persiste encore un peu.

Il se débarrasse alors de sa cape souillée et entreprend de nettoyer ses plaies. Le bac d'eau claire tourne vite au rouge alors qu'il essore le linge gorgé de son propre sang.

Ses compagnons n'osent pas intervenir et gardent le silence. Après de longues minutes, le pandawa finit par diriger son regard vers eux et leur annonce d'une voix rauque assez inhabituelle:

- Les Flibustiers du Madrestam nous ont tendu un piège. Ils prétendent qu'on les a payé cher pour avoir notre peau. Ces misérables méritent la mort et je n'aurai de repos que lorsque leurs cadavres se décomposeront au bout d'une corde.

Sans attendre les réactions des autres mercenaires, Ekilibr monte les escaliers, entre dans une des petites chambres et s'écroule sur une paillasse.

Il cherche le sommeil mais sa rage l'empêche de se détendre. Les poings serrés, il revoit les évènements qui ont failli lui coûter la vie....

Un pandawa au chapeau de pirate se présente à la maison mercenaire. Il cherche, dit-il, à discuter affaire avec certains membres du clan. Ekilibr le suit alors jusqu'au zaap de Madrestam. Les gouttes de pluie crépitent sur son large chapeau. En tant que mercenaire, le pandawa est plutôt apprécié. Il refuse tout contrat d'agression et préfère chasser les créatures étranges d'Amakna. Il ne se connait pas d'ennemis. C'est donc confiant qu'il suit le dénommé Pandafritte, une fois que Nemesis les a rejoint. La présence de la redoutable condottiere est également très rassurante.

Le doute s'installe lorsqu'ils entrent dans un souterrain obscur. Deux sombres silhouettes sortent alors de l'ombre, un sourire carnassier sur les lèvres! En un instant, le décor change de perspective pour Ekilibr: il se retrouve à la place qu'occupait un instant auparavant le redoutable sacrieur répondant au nom d'Uta, le redoutable Flibustier. D'un geste, le misérable boucanier abat Nemesis. Un des hommes de main du pirate, un rugueux pandawa adepte de l'eau du nom de Lyriks, s'approche alors furtivement et attaque lâchement le mercenaire encore debout. Le combat est inégal et la surprise totale. Malgré ses efforts et les cuisantes blessures qu'il inflige à son homologue flibustier, Ekilibr sait qu'il n'a aucune chance. Le sacrieur s'approche calmement, un poignard à la main et un sourire sadique sur le visage.

- Alors, qu'est-ce que ça fait d'avoir sa tête mise à prix, larbin d'Allister?


Il lève son arme et frappe plusieurs fois, méticuleusement. Le pandawa ne peut se défendre efficacement contre deux adversaires aussi redoutables. Tout se brouille, un liquide chaud coule sur son visage et enfin tout devient noir.

Lumière...
Douleur...
Sang...


Tout recommence.
Cette cruauté, Ekilibr décide qu'il ne la fuira plus. Cette fois, il fera face et ces misérables qui l'ont laissé pour mort regretteront ce jour funeste où ils décidèrent de s'attaquer aux Mercenaires du Clan Erinyes.

Mais Ekilibr est calme. Mortellement calme. Il caresse la cicatrice qui barre désormais son visage autrefois souriant et qu'aucune potion ne guérira jamais. Il n'est ni le plus fort, ni le plus redouté des mercenaires. Mais il a une mémoire prodigieuse et ce crime ne restera pas impuni. Cette cicatrice sera le symbole de sa rage et de sa soif de vengeance.

Apaisé par cette nouvelle résolution, il s'endort, les poings toujours serrés, un sourire cruel aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La cicatrice
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cicatrice de shanks mystère résolus.
» Une cicatrice.
» SHIN BYEOL; cette cicatrice ? c'est la blessure de mon passé.
» Douce Cicatrice: Poème du Roi Corbeau
» drôle de bestiole

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Lames Aphya :: La salle commune :: Au coin du feu-
Sauter vers: